La Bourse de Paris finit en petite hausse (+0,32%) en attendant la Fed

La Bourse de Paris finit en petite hausse (+0,32%) en attendant la Fed
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mardi 16 mars 2021 à 18h08

La Bourse de Paris a fini en petite hausse (+0,32%) mardi, à l'issue d'une séance plutôt calme en attendant des annonces de la Banque centrale américaine, tout en surveillant les derniers développements autour du vaccin AstraZeneca. 

La Bourse de Paris a fini en petite hausse (+0,32%) mardi, à l'issue d'une séance plutôt calme en attendant des annonces de la Banque centrale américaine, tout en surveillant les derniers développements autour du vaccin AstraZeneca. 

Resté modérément dans le vert tout au long de la séance, l'indice CAC 40 a pris 19,46 points pour terminer à 6.055,43 points, au lendemain d'une baisse de 0,17%.

"Le marché est plutôt en train d'anticiper un discours de la Fed qui va rassurer sur les taux d'intérêt" obligataires, indique à l'AFP Alexandre Neuvy, gérant privé chez Amplegest.

Le comité monétaire de la Banque centrale américaine a débuté à 15H00 GMT une réunion de deux jours au cours de laquelle la Fed  va réviser ses perspectives économiques pour les années à venir, et dire notamment quel niveau d'inflation elle anticipe.

Provoquée ces dernières semaines par l'apparition de craintes inflationnistes dans le sillage du plan de relance de Joe Biden et de la campagne vaccinale, la tendance à la hausse des rendements américains s'est tarie en début de semaine.

"Comme le taux américain à dix ans donne le la sur les marchés en ce moment, le discours de la Fed demain peut avoir une influence sur les taux et par ricochet sur les rotations sectorielles des marchés actions", souligne M. Neuvy.

Concrètement, "si les rendements restent calmes et si la banque centrale américaine apporte un message positif par rapport aux taux, il est fort à parier que les valeurs de croissance vont se reprendre", précise-t-il.

La séance de mardi a ainsi connu un petit rattrapage des valeurs de croissance, notamment dans le secteur technologique. Celles-ci ont été secouées récemment, car elles ont besoin d'emprunter pour financer leurs investissements massifs et seraient donc pénalisées par une remontée durable des taux d'intérêt.

A l'inverse, cette dernière profiterait notamment aux valeurs bancaires.

Concernant les interrogations liées au vaccin anti-Covid d'AstraZeneca, l'Agence européenne des médicaments s'est dite mardi "fermement convaincue" des avantages du vaccin, dont l'utilisation est suspendue par plusieurs pays inquiets de possibles effets secondaires.

Le groupe Iliad (+4,49% à 160,65 euros), maison mère de l'opérateur Free, a publié un chiffre d'affaires en hausse de 10,1% en 2020, à 5,87 milliards d'euros, notamment grâce à ses performances commerciales en Italie et dans la fibre en France.

Airbus a progressé de 1,78% à 101,78 euros.

Trigano (+2,06% à 163,30 euros), numéro un européen du camping-car, a annoncé être entré en négociation exclusive pour acquérir les groupes CLC, SLC et Loisiréo, spécialisés dans la vente et la location de véhicules de loisirs. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.