La Bourse de Paris finit en recul

La Bourse de Paris finit en recul
La Bourse de Paris termine en forte baisse

AFP, publié le vendredi 23 mars 2018 à 18h04

La Bourse de Paris a clôturé en net repli (-1,39%) vendredi, dominée par les craintes d'une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, au lendemain de l'annonce d'une nouvelle vague de mesures protectionnistes par Donald Trump.

L'indice CAC 40 a perdu 71,99 points à 5.095,22 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,4 milliard d'euros. La veille, il avait déjà reculé de 1,38%.

Après avoir ouvert en baisse, la cote parisienne est restée très mal orientée, accentuant même un temps son repli au point de perdre brièvement plus de 2%.

Au cours de la semaine écoulée, l'indice a reculé de 3,55%. Ses pertes depuis le 1er janvier atteignent 4,09%.

"C'est le retour de la volatilité. La baisse est très homogène", souligne à l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille chez Mirabaud France.

Comme la veille, le marché a souffert de l'exacerbation des tensions commerciales entre Pékin et Washington.

Jeudi, le président américain a en effet évoqué des mesures punitives contre les importations chinoises, d'un montant pouvant atteindre "60 milliards de dollars", pour mettre un terme à ce qu'il affirme être la concurrence déloyale de Pékin.

Le bras de fer s'est poursuivi ce vendredi, la Chine répliquant en dévoilant une liste de 128 produits américains, ou lignes tarifaires, sur lesquelles elle appliquera des droits de douane de 15% à 25%, en cas d'échec des négociations.

De leur côté, les Etats-Unis ont lancé une procédure contre Pékin devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC), lui reprochant de "porter atteinte au droit de la propriété intellectuelle de ses entreprises".

Conséquence directe dans ce contexte tendu: les investisseurs ont vendu "les actifs les plus risqués, qui sont les actions, et à l'intérieur de celles-ci les actions les plus sensibles, les plus cycliques, pour aller vers des valeurs refuge comme l'or et les emprunts d'Etat", analyse M. Rozier.

- STMicroelectronics en chute -

Pour le spécialiste, les opérateurs avaient échoué à prendre en compte, en amont, le risque protectionniste.

"Le marché était dans une espèce d'euphorie aveuglante, à mettre de côté tous les risques potentiels. Et le protectionnisme, qui était auparavant l'un des critères majeurs de sanction en Bourse, a été totalement occulté", estime-t-il.

Toutefois, il anticipait une reprise prochaine pour certaines valeurs, une fois passée la réaction épidermique du marché.

Durant "la première phase, on vend un peu tout. Mais nous allons arriver à la deuxième phase, les marchés vont regarder où les baisses ont été exagérées. On va commencer à distinguer les valeurs présentant moins de risques", prévoit-il. 

Sur le terrain des valeurs, STMicroelectronics a enregistré la plus forte baisse (-3,84% à 18,67 euros), pénalisé notamment par les déboires des valeurs technologiques américaines dans le sillage de la polémique sur l'utilisation indue de données personnelles de millions d'utilisateurs de Facebook par une société britannique.

Les titres liés aux matières premières ont aussi été touchés par l'aversion au risque, à l'instar d'ArcelorMittal (-3,38% à 25,29 euros) ou Vallourec (-3,02% à 4,40 euros).

Le secteur bancaire a encore fini en net repli. Société Générale a reculé de 1,26% à 43,55 euros, Axa de 2,23% à 21,31 euros, tandis que Crédit Agricole a lâché 1,61% à 13,17 euros et BNP Paribas 1,45% à 59,24 euros.

Michelin a reculé de 3,21% à 119,10 euros, pénalisé par un abaissement de sa recommandation à "neutre" par Morgan Stanley.

Bolloré a perdu 1,79% à 4,27 euros, emporté par le pessimisme ambiant. Le groupe diversifié a pourtant profité en 2017 de l'intégration de Vivendi, dont les performances ont fortement contribué au résultat opérationnel, tandis que le bénéfice net affiche une progression de 59%.

CAC 40 (Euronext)

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
30 commentaires - La Bourse de Paris finit en recul
  • avatar
    ajlbn -

    Le Tueur -ex Mafiosi - (qui avait courageusement changé de pseudo pour masquer surement ses dérives grossières et vidé ses écrits - bien au chaud dans les mémoires du site), à la pensée aussi intéressante que les graffiti dans les toilettes d'autoroutes et de gares, déverse encore ses prétendues "décisions", toujours aussi fermes et définitives, mais qui en réalité, sont à géométrie variable, et se bordent en fonction du vent! Ce prétentieux et paresseux, qui vit des fruits du travail des autres, se prend pour un grand manager et applique la célèbre formule: "Quand les évènements nous dépassent, feignons d'en être les organisateurs" G. Clemenceau.

  • avatar
    Tueur -

    Bon , 3ème décision de la journée :
    -j'achète AXA cette semaine sur repli , pourquoi ?
    Celui qui a la bonne réponse (du niveau BEPC aura une palette de champagne) .......

    avatar
    pigeonxxl38 -

    ce que tu peux bien acheter ou vendre franchement on s'en tape résolument .....

    avatar
    Tueur -

    bon, désolé d'indiquer que personne n'a gagné ..... pourtant , c'était fastoche ! le niveau est donc pire que ce que je pensais ...... ah misère, pauvre France !

  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :
    A l'Assemblée, les Insoumis mettent à l'affiche leurs propositions
    Statut : refusé Il y a une heure
    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.- 245 fois censuré -repassé

    Que la modération ORANGE prenne le temps de lire mon post, objectivement, dont chaque mot, factuel, patent, respecte la charte, et d'autant plus quand on le compare à d'autres avis de participants, qui passent, eux, sans problème, alors qu'ils déversent haines, racismes, mensonges, mépris, insultes, et autres, toutes choses normalement proscrites! Et comble, quand on ose y répondre avec courtoisie, on se fait censurer. Nous en sommes à 245 fois censuré repassé, et je vais continuer, fort de mon bon droit, à passer mon commentaire. Bon WE. Cordialement.

    avatar
    Tueur -

    y a des $ à se faire ????? ou est ce encore de la parlote ????? des palabres inconsistants ?????

    avatar
    pigeonxxl38 -

    avec tes dollars un jour tu vas peut-être aller te torcher le derrière ....

  • avatar
    az-igazsag -

    vous allez voir en fin d'année le score du CAC ...... 4600 pts maxi !

    avatar
    pigeonxxl38 -

    le "caque" était bien arrivé a 2500 .... avec 4600 il a encore de la marge ......

    avatar
    Tueur -

    à fin avril, 5.600 points ......

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    ce n'était pas le Tueur Branleur ex Mafiosi dans sa chanson il y a quelques années il rêvait de somptueux châteaux en Espagne mais revenu a la réalité il avouait qu'il travaillait chez Renault OOO Renault OOO Renault OOO ... de mon coté je grattais effectivement chez Renault a réparer les autos certains jours a transpirer a m'en casser le dos sans penser qu'un jour tous ces efforts contribueraient a toujours plus engraisser de gros cochons de patrons en l'occurrence ceux de la caisse d'épargne devenue la grande casse de mon épargne , en vérité je vous le dit ce sont de gros Salauds OOO Salauds OOO Salauds OOO ...