La Bourse de Paris finit le vent en poupe grâce aux espoirs de reprise

La Bourse de Paris finit le vent en poupe grâce aux espoirs de reprise
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mardi 30 mars 2021 à 18h24

La Bourse de Paris a clôturé en nette hausse mardi (+1,21%), dopée par les perspectives d'amélioration économique et semblant peu préoccupée par l'appréciation des rendements souverains.

La Bourse de Paris a clôturé en nette hausse mardi (+1,21%), dopée par les perspectives d'amélioration économique et semblant peu préoccupée par l'appréciation des rendements souverains.

L'indice CAC 40 a pris 72,53 points à 6.088,04 points, un nouveau plus haut depuis fin février 2020, à l'issue de sa cinquième séance d'affilée dans le vert.

Les investisseurs se sont concentrés exclusivement sur les commentaires de reprise économique, mettant de côté un instant les préoccupations sanitaires et de remontée des taux longs.

La directrice générale du Fonds monétaire international a estimé mardi que la croissance européenne, à la traîne comparée à celle des États-Unis, devrait être "solide" au second semestre.

Les espoirs d'une reprise rapide outre-Atlantique ont entraîné néanmoins une nette réaccélération des taux souverains.

Le président américain Joe Biden doit lancer une nouvelle offensive budgétaire avec un projet d'investissements massifs dans les infrastructures après avoir fait adopter par le Congrès un plan de sauvetage centré sur la pandémie de Covid-19 de près de 2.000 milliards de dollars.

Son discours prévu mercredi depuis Pittsburgh (nord-est) est très attendu par les intervenants de marché.

Les titres du secteur bancaire ont rebondi, sur fond de remontée des taux d'emprunt, après avoir souffert la veille dans la foulée de la vente massive d'actions par le fonds d'investissement américain Archegos Capital Management: Société Générale a gagné 3,96% à 22,57 euros, BNP Paribas 3,85% à 52,62 euros et Crédit Agricole 2,72% à 12,48 euros.

Juste derrière les bancaires, Stellantis a gagné 3,16% à 15,10 euros et Renault (+3,32% à 37,65 euros), suivies par Kering (+2,84% à 590,40 euros) et le géant du luxe LVMH qui a pris 3,35% à 573,50 euros.

Les valeurs technologiques ont pâti de la hausse des taux obligataires comme du recul du Nasdaq.

Capgemini (-1,06% à 145 euros), Dassault Systèmes (-0,85% à 180,85 euros) et Teleperformance (-0,68% à 309 euros) se sont retrouvés en queue du CAC 40.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.