La Bourse de Paris hésitante après des indicateurs décevants (-0,20%)

La Bourse de Paris hésitante après des indicateurs décevants (-0,20%)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le vendredi 21 août 2020 à 13h20

La Bourse de Paris évoluait en petite baisse vendredi à la mi-séance (-0,20%), peinant à retrouver l'élan de l'ouverture après la publication dans la matinée d'indicateurs économiques décevants en zone euro.

Vers 13H00, l'indice parisien perdait 9,62 points à 4.901,62 points.

"Les gains ont été dur à tenir après les derniers indices PMI de l'Allemagne et de la France pointant vers le bas", réagissait Michael Hewson de CMC Markets UK.

Après une ouverture en hausse vendredi, l'indice parisien a progressivement piqué du nez mais tenté péniblement de rester dans le vert suite à la publication de ces statistiques. Las, il s'installait dans le rouge à la mi-journée.

En France, la croissance de l'activité du secteur privé a ralenti en août après sa nette accélération de juillet, illustrant un essoufflement de la reprise économique à la fois dans les services et l'industrie, selon un indicateur provisoire publié vendredi par le cabinet IHS Markit.

Idem en zone euro, où l'indice PMI composite s'est replié à 51,6 points en août, après 54,9 en juillet, période marquée par une forte reprise après plusieurs mois de contraction liée au coronavirus. 

Dévoilées plus tôt vendredi, les ventes au détail au Royaume-Uni ont grimpé de leur côté en juillet (+3,6%), dépassent leur niveau d'avant la pandémie.

Côté mondial, les dernières annonces font état d'un plongeon du PIB du Pérou de 30,2% au deuxième trimestre et une contraction du PIB argentin de 12,9% au cours du premier semestre, par rapport à la même période en 2019.

A l'image de cette fin de semaine, les statistiques économiques mondiales sont erratiques depuis des mois et l'explosion de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Selon la Banque mondiale, 100 millions de personnes pourraient tomber dans l'extrême pauvreté en raison du Covid-19.

En France, l'incertitude domine l'avenir de l'économie au moment où l'épidémie montre des signes persistants de réinstallation. Un total de 4.771 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, contre 3.776 mercredi, une progression inédite depuis mai, selon les chiffres publiés jeudi soir par Santé Publique France.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.