La Bourse de Paris maintient son allure (+1,78%)

La Bourse de Paris maintient son allure (+1,78%)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le jeudi 03 septembre 2020 à 13h49

La Bourse de Paris continuait de progresser d'un bon rythme jeudi à mi-séance (+1,78%), dans la lignée de la veille, profitant de la baisse de l'euro et des espoirs sur la reprise économique. 

A 13H20, l'indice CAC progressait de 89,47 points à 5.121,21 points. La veille, il avait déjà gagné 1,90%. 

Avec cette performance, la cote parisienne s'approchait du pic atteint début juin, quand une éphémère accélération l'avait portée près de 5.200 points. 

"Les dernières données économiques ont donné l'espoir d'une reprise relativement rapide" relève Milan Cutkovic, analyste d'AxiCorp. 

Le rallye haussier a commencé avec des indicateurs solides sur l'activité manufacturière aux États-Unis et en Chine mardi. Jeudi, ils ont été complétés par un indice sur les services toujours en forte progression en Chine.

A l'inverse en Europe, les indices sur les services en août se sont essoufflés dans la plupart des pays, conformément à une première estimation. 

Dans l'après-midi, ce sera au tour de l'indice des services pour les Etats-Unis d'être dévoilé. 

Les investisseurs ont toutefois l'espoir que les plans de relance de l'économie, comme celui dévoilé en France jeudi ou celui toujours espéré aux Etats-Unis, puissent accélérer le rattrapage pour revenir à la période pré-crise. 

Autre raison de la hausse générale des marchés européens, l'euro au plus fort mardi "s'est un peu calmé" remarque Milan Cutkovic, rendant plus accessibles les actions européennes et soulageant les entreprises exportatrices.  

Outre-Atlantique, la série de hausses des trois indices boursiers ces derniers jours semblait s'achever au vu des contrats à terme: le Nasdaq reculait de 0,84%, le S&P 500 de 0,34% et le Dow Jones de 0,08%.

Enfin, l'optimisme est alimenté par la demande des autorités sanitaires américaines aux différents Etats du pays d'être prêts à distribuer un vaccin contre le Covid-19 avant novembre. Cette demande a été perçue par les investisseurs comme "un aperçu de la progression" sur la question des vaccins contre le virus selon David Madden, analyste de CMC Markets. La découverte d'un vaccin est encore loin d'être achevée toutefois. 

- Publicis s'envole -

Sur le plan des valeurs, Publicis bondissait de 7,17% après le relèvement de la recommandation à "acheter" par les analystes d'Oddo BHF, qui estime que le titre est "attractif" en raison du rattrapage du marché publicitaire. 

Capgemini a atteint un nouveau record depuis 2001 en Bourse, son action atteignant 120,785 euros, en progression de 2,29% après la présentation de ses résultats semestriels. 

Les valeurs cycliques profitaient de la présentation du plan de relance du gouvernement français: Renault rebondissait jeudi matin de 6,11% à 24,06 euros, et Peugeot de 5,65% à 14,96 euros. Le groupe hôtelier Accor montait de 4,48% à 27,06 euros. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.