La Bourse de Paris marque le pas à mi-séance

La Bourse de Paris marque le pas à mi-séance
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris
A lire aussi

AFP, publié le lundi 10 mai 2021 à 12h32

La Bourse de Paris cédait un peu de terrain lundi à la mi-journée (-0,23%), après avoir nettement progressé la semaine dernière, les investisseurs préférant rester en retrait faute de rendez-vous majeurs à l'agenda.

La Bourse de Paris cédait un peu de terrain lundi à la mi-journée (-0,23%), après avoir nettement progressé la semaine dernière, les investisseurs préférant rester en retrait faute de rendez-vous majeurs à l'agenda.

A 10H20 (12H20 GMT), l'indice CAC 40 reculait de 14,87 points à 6.370,64 points. Vendredi, il avait terminé en hausse de 0,45%, au plus haut en clôture depuis le 7 novembre 2000.

"Ce matin, les marchés sont hésitants. La Bourse de Paris marque le pas à l'ouverture, sous le seuil des 6.400 points", relève Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance. "Si les craintes de tensions inflationnistes se sont pour l'instant dissipées, les investisseurs scruteront, mercredi, la statistique des prix à la consommation d'avril aux Etats-Unis."

Vendredi, les chiffres des créations d'emploi le mois dernier aux Etats-Unis, ressortis bien en deçà des attentes, ont permis au marché de pousser "un soupir de soulagement", selon Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote: ils calment les craintes d'une surchauffe de l'économie et d'une flambée de l'inflation. 

Sur le front sanitaire, le Royaume-Uni doit annoncer lundi la poursuite de sa levée des restrictions sanitaires, à l'image de plusieurs pays en Europe où la situation s'améliore, mais la pandémie de coronavirus continue de faire des ravages en Inde.

En France, la campagne de vaccination accélère ce lundi avec l'ouverture à tous les plus de 50 ans tandis que l'Allemagne a décidé de proposer à tous les adultes qui le souhaitent de recevoir le vaccin anti-Covid de Johnson & Johnson.

Les bancaires plébiscitées

L'orientation haussière des taux d'emprunt profitait aux valeurs bancaires, qui ont par ailleurs enregistré de bons résultats trimestriels. En tête du CAC 40, Crédit Agricole gagnait 2,38% à 13,18 euros et Société Générale 2,39% à 25,51 euros. BNP Paribas progressait de 0,38% à 54,99 euros.

Les matières premières à la fête

La flambée des cours des matières premières galvanisait les titres du secteur. ArcelorMittal gagnait 1,95% à 27,52 euros. Eramet bondissait de 4,39% à 69,00 euros, suivi de TechnipFMC (+3,73% à 6,96 euros), Vallourec (+3,60% à 31,64 euros), Aperam (+3,55% à 48,67 euros) et CGG (+3,41% à 1,01 euro).

Technip Energies montait pour sa part de 3,97% à 12,57 euros. Le fournisseur de projets et services dans l'énergie va construire une usine pétrochimique pour l'Indian Oil Company à Paradip sur la côte est de l'Inde, pour un montant évalué entre 250 et 500 millions d'euros.

Klépierre bondit

Le groupe, propriétaire de dizaines de centres commerciaux en France et en Europe, progressait nettement (+4,98% à 23,39 euros) lundi. Il s'était finalement stabilisé vendredi après avoir baissé dans le sillage de ses résultats trimestriels.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.