La Bourse de Paris monte de 0,22%

La Bourse de Paris monte de 0,22%
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le jeudi 21 janvier 2021 à 10h05

La Bourse de Paris s'appréciait modestement (+0,22%) jeudi, aidée par les nouveaux records franchis la veille à Wall Street dans le sillage de l'investiture de Joe Biden, et avant une réunion de la Banque centrale européenne.

A 09H41, l'indice parisien prenait 12,40 points à 5.640,84 points, au lendemain d'une progression de 0,53%.

Après quatre années sous la présidence de Donald Trump et en l'absence de ce dernier lors de la cérémonie au Congrès, Joe Biden a été investi 46e président des États-Unis. 

La mise en place d'une nouvelle administration américaine est synonyme, pour le marché, du déploiement d'un ambitieux plan de relance budgétaire d'urgence de 1.900 milliards de dollars supplémentaires pour faire face à l'impact de la pandémie.

Sur le plan sanitaire, les Vingt-Sept tiennent un nouveau sommet européen par visioconférence à 18H00, où  seront à l'ordre du jour riposte aux nouveaux variants du coronavirus, accélération de la vaccination et mise en place d'un certificat commun.

Côté indicateurs, le climat des affaires a légèrement progressé en France au mois de janvier mais surtout dans l'industrie, tandis qu'il est resté quasi stable dans les services et le commerce de détail, a rapporté l'Insee jeudi. 

Thales poursuit sur sa lancée

Thales (+0,41 euros à 78,82 euros) confortait ses gains après que la Commission européenne a annoncé mercredi avoir octroyé un contrat de 12 satellites à Thales Alenia Space et Airbus (-0,64% à 91,82 euros) pour 1,47 milliard d'euros, pour la prochaine génération du système Galileo de positionnement par satellites.

Getlink réussit à se maintenir

L'exploitant du Tunnel sous la Manche prenait 0,29% à 13,74 euros malgré un chiffre d'affaires qui a baissé de 25% à cause de la crise sanitaire en 2020, à 816 millions d'euros, étant particulièrement affecté par la débâcle des trains à grande vitesse Eurostar.

Argan échappe à la crise

Argan montait de 2,71% à 90,80 euros, fort de bénéfices qui ont augmenté l'an dernier. Le groupe immobilier spécialiste des entrepôts a promis mercredi une nouvelle progression en 2021, son activité échappant aux effets de la crise économique liée à la pandémie.

Pierre et Vacances souffre de la pandémie

Pierre et Vacances ne pouvait pas en dire autant (-0,87% à 11,35 euros), le numéro un européen des résidences de loisirs ayant vu son activité divisée par deux au premier trimestre de son exercice décalé 2020/2021, très pénalisée par les restrictions imposées en Europe pour faire face à la deuxième vague de Covid-19.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.