La Bourse de Paris monte de 0,32%

La Bourse de Paris monte de 0,32%
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le jeudi 07 janvier 2021 à 09h48

La Bourse de Paris montait de 0,32% en début de journée jeudi, dans le sillage d'une retentissante victoire des démocrates américains lors d'élections sénatoriales en Géorgie, les investisseurs ignorant des troubles importants au Capitole où des manifestants pro-Trump ont semé le chaos.

L'indice vedette parisien, le CAC 40, gagnait 19,31 points à 5.649,91 points vers 9H30 (08H30 GMT). Le CAC 40 avait pris 1,19% mercredi à la clôture.

A travers l'Europe, les indices préféraient voir le verre à moitié plein jeudi matin au lendemain de scènes inimaginables à Washington la veille, lorsque des partisans de Donald Trump ont envahi le temple de la démocratie américaine, le Capitole. 

"C'est essentiellement une escarmouche politique", analyse auprès de l'AFP Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque, pour justifier la réaction mutique des investisseurs.

"Cela n'entraînera pas des conséquences du point de vue institutionnel", d'où le silence du côté des marchés, ajoute-t-il.

"Le marché l'interprète comme un non-événement, davantage comme un baroud d'honneur" avant le passage de témoin entre Donald Trump et Joe Biden prévu le 20 janvier, estime encore le spécialiste.

L'attention sera toutefois encore très grande jeudi sur les suites de cette révolte initiée par le président américain lui-même, dont les appels à protester ont galvanisé les troupes avant l'envahissement du Capitole au moment même ou avait lieu la certification de la victoire de M. Biden.

Les investisseurs préféraient porter leur attention sur le front politique où les démocrates ont remporté mercredi une retentissante victoire en s'assurant le contrôle du Sénat grâce à deux élections partielles en Géorgie.

Le président élu Joe Biden pourra de ce fait de gouverner avec une plus grande marge de manoeuvre.

Ces derniers jours, les investisseurs ont montré qu'ils étaient partagés sur cette perspectives.

Certains se félicitent du fait que cela va permettre aux démocrates de plus facilement mettre en place leurs projets d'augmentations d'impôts - ce qui n'est pas bienvenu pour les investisseurs-, d'autres sont quasiment assurés qu'une deuxième salve de relance budgétaire viendra aider l'économie américaine.  

"Sur le papier Biden va disposer d'une marge de manoeuvre mais on sait que cela nécessitera beaucoup de discussions au Congrès", estime Christopher Dembik.

Veolia/Suez: la lettre

Dans le feuilleton sur le rachat de Suez (+1,48% à 16,86 euros) par Veolia (+1,26% à 20,91 euros), cette dernière a annoncé jeudi avoir tranmis une proposition formelle au conseil d'administration de Suez pour lui détailler l'offre publique qu'il entend lancer sur son rival de l'eau et des déchets, se disant ouvert à la "discussion" sur certains points.

Les bancaires à l'équilibre

Après de très fortes progressions mercredi sur fond de hausse du rendement sur les bons du Trésor, les valeurs bancaires évoluaient près de l'équilibre, Société Générale perdant 0,48% à 17,87 euros, BNP Paribas gagnant 0,09% à 45,33 euros, et Crédit Agricole reculant de 1,08% à 10,56 euros.

Getlink recule

La crise sanitaire a fait baisser de 47% le trafic des véhicules de tourisme entre la France et l'Angleterre dans le tunnel sous la Manche en 2020, tandis que le recul est resté limité à 9% pour les poids lourds, a indiqué jeudi le groupe Getlink (-0,88% à 13,58 euros).

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.