La Bourse de Paris monte de 0,58%, rassurée par la Banque centrale américaine

La Bourse de Paris monte de 0,58%, rassurée par la Banque centrale américaine
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le jeudi 17 décembre 2020 à 09h54

La Bourse de Paris montait de 0,58% peu après l'ouverture jeudi, continuant à profiter des commentaires apaisants de la Banque centrale américaine qui a annoncé la poursuite de sa politique monétaire très accommodante en pleine crise du Covid-19.

L'indice CAC 40 prenait 32,20 points à 5.547,68 points vers 09H40 (08H40 GMT), au lendemain d'une hausse de 0,31%. A Wall Street la veille, l'indice Nasdaq a décroché un nouveau record.

L'Europe boursière se réveillait aussi dans le vert, Francfort prenant 1,03%, proche d'un record historique, Londres 0,39% et Milan 0,30%.

Pour maintenir son soutien à l'économie, la Fed va poursuivre ses achats d'actifs, repris en mars face à l'avancée de la pandémie, jusqu'à ce que des "progrès substantiels" aient été réalisés sur les fronts de l'emploi et de l'inflation.

"Les achats d'obligations et le bas niveau des taux d'intérêt sont donc maintenant liés à un redressement complet de l'économie. Cette +promesse+ devrait être un soutien important à l'activité économique", commentent les analystes d'Aurel BGC.

De plus, selon eux, "l'économie a encore besoin de mesures de soutien pour faire le +pont+ entre le précédent plan et la reprise économique qui sera forte, une fois que le vaccin aura été largement diffusé".

C'est le but du nouveau plan de relance budgétaire, dans les tuyaux depuis des mois mais qui manque encore d'un consensus entre démocrates et républicains. L'espoir a néanmoins refait surface lundi avec une proposition commune d'un groupe d'élus républicains et démocrates du Congrès, d'un montant total de 908 milliards de dollars.

Tout comme la Fed, la Banque centrale européenne soutient très largement les économies affectées de la zone euro en gonflant toujours plus son bilan financier sous l'effet des rachats de dettes sur les marchés financiers et en maintenant ses taux d'intérêt à des niveaux historiquement bas.

Côté français, le climat des affaires a fortement rebondi en décembre et retrouvé son niveau d'avant le deuxième confinement, les chefs d'entreprise se montrant moins pessimistes sur l'activité à venir, a rapporté jeudi l'Insee.

LAGARDERE ET VIVENDI FIXES JEUDI

La Cour d'appel de Paris décide jeudi sur une assemblée générale extraordinaire de Lagardère (+0,29% à 20,42 euros) réclamée par ses deux premiers actionnaires Vivendi (+0,50% à 26,01 euros) et Amber Capital. Ils avaient été déboutés en première instance.

PREVISIONS EN HAUSSE POUR EDF

Le géant français de l'énergie (+2,21% à 12,70 euros) a revu  à la hausse son objectif d'excédent brut d'exploitation (Ebitda), à "un montant égal ou légèrement supérieur" à 16 milliards d'euros, en raison d'une estimation relevée de la production d'origine nucléaire.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.