La Bourse de Paris monte de 0,63%

La Bourse de Paris monte de 0,63%
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le lundi 10 août 2020 à 13h10

La Bourse de Paris montait de 0,63% peu après l'ouverture lundi, tentant d'évaluer les suites du nouveau plan anti-crise américain alors que le président américain Donald Trump a adopté une série de mesures par décret.

L'indice CAC 40 avançait de 30,74 points à 4.920,26 points vers 09H45. La Bourse de Paris avait terminé en très légère hausse de 0,09% vendredi.

Elle avait en revanche nettement rebondi sur la semaine, de 2,21%, rattrapant une chute la semaine précédente et espérant un accord au Congrès entre démocrates et républicains sur un plan de relance économique.

Or le consensus bipartisan n'a pas été trouvé, encourageant le président américain à agir samedi par décret en faveur des millions d'Américains menacés d'expulsion de leurs logements et frappés par le chômage à cause de l'épidémie.

La décision de l'exécutif américain concerne un gel des charges salariales, une allocation chômage prolongée de 400 dollars par semaine, des protections pour les locataires menacés d'expulsion et un report du remboursement des emprunts étudiants.

Ces annonces font toutefois l'objet d'un certain scepticisme concernant leur applicabilité. Elles pourront être contestées en justice puisque c'est au Congrès que la constitution américaine confie la plupart des décisions budgétaires du pays.

"Les incertitudes sur le plan américain rendent les investisseurs nerveux sans toutefois affecter l'optimisme généralisé quant à un plan budgétaire d'envergure" prochainement, réagit Ipek Ozkardeskaya, analyste senior pour Swissquote Bank.

"Avec le carnage causé par le virus sur l'économie, les membres du Congrès devraient parvenir à un accord sous peu", ajoute l'expert.

"Les traders vont se focaliser sur deux points cette semaine", estime Ipek Ozkardeskaya, "la suite des négociations budgétaires américaines et le passage en revue de l'accord commercial entre Chine et Etats-Unis, qui pourrait être perturbé par les tensions autour de Hong Kong".

Des hauts responsables chinois et américains, selon des informations de presse, doivent s'entretenir par vidéo-conférence le 15 août pour faire le point sur leur accord commercial, qui prévoit une nette augmentation des achats de biens et services américains par la Chine en 2020 et 2021.

Près de sept mois après la signature d'un accord commercial préliminaire entre Washington et Pékin, les achats chinois de produits agricoles américains restent très en retard par rapport aux objectifs fixés en janvier.

Sur le plan des indicateurs internationaux, les prix à la consommation ont connu en Chine une légère augmentation en juillet à +2,7% sur un an.

Parmi les valeurs françaises du jour, Alstom lâchait 1,42%.  

Le constructeur ferroviaire français, qui a reçu le 31 juillet le feu vert de Bruxelles pour le rachat de Bombardier Transport, a déploré vendredi les difficultés "non prévues" auxquelles fait face la branche ferroviaire du groupe canadien et a annoncé vouloir "en tenir compte (...) lors des discussions à venir".

La société de production et de distribution de films et séries EuropaCorp bondissait de 8,71% à 0,80 euros. Elle a annoncé samedi la nomination d'un nouveau directeur général, Axel Duroux, qui va remplacer Luc Besson à la suite de l'entrée majoritaire au capital du fonds américain Vine. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.