La Bourse de Paris monte de 1,10%, Air France et Worldline entourées

La Bourse de Paris monte de 1,10%, Air France et Worldline entourées
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le vendredi 26 juin 2020 à 10h17

La Bourse de Paris a débuté dans le vert vendredi (+1,10%), profitant du dynamisme affichée la veille par Wall Street et son secteur bancaire, même si le contexte sanitaire reste lourd.

A 09H53, l'indice CAC 40 prenait 53,89 points à 4.972,47 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,97%.

"La hausse de Wall Street (hier soir) a fait remonter le niveau partout dans le monde. Les actions européennes qui avaient mal commencé jeudi sont reparties du bon pied et ont également ouvert positivement vendredi", a noté Neil Wilson, analyste chez markets.com.

La Bourse de New York a fini dans le vert jeudi soir, tirée vers le haut par les titres bancaires qui ont accueilli favorablement la décision de plusieurs régulateurs d'assouplir la célèbre "règle Volcker" contre la spéculation des organismes financiers.

Les investisseurs européens digéraient à leur tour l'annonce des modifications de cette régulation qui prendront effet au 1er octobre. Elle a en outre été suivie juste après la clôture par un rapport de la Fed sur la santé du secteur bancaire, qui impose aux grandes banques une suspension de leurs programmes de rachat d'actions et des limites au versement des dividendes.

Le suivi de la crise sanitaire restait comme chaque jour au coeur de l'attention avec une pandémie qui gagne de l'ampleur dans une immense partie des Etats-Unis qui se croyait jusqu'ici épargnée, allant jusqu'à pousser le grand Texas à geler sa réouverture emblématique. 

Mais "les actions progressent en dépit des signes croissance montrant que plusieurs états américains connaissent un regain des cas de coronavirus", a souligné M. Wilson.  

Sur le terrain des valeurs, Worldline prenait à nouveau la tête de l'indice CAC 40 avec une hausse de 2,11% à 75,34 euros, au moment ou son concurrent allemand Wirecard fait face à un scandale financier.

Après un démarrage dynamique, le secteur bancaire a pour sa part ralenti le pas, Crédit agricole progressait de 0,24% à 8,30 euros, BNP Paribas de 0,51% à 35,36 et Société générale grappillant 0,04% à 17,76 euros.

Air France-KLM (+4,73% à 4,34 euros) et ADP (+0,92% à 93,05 euros) profitaient de redémarrage de l'aéroport parisien d'Orly. 

DBV Technologies s'enfonçait par contre de 7,10% à 9,03 euros, pénalisé par l'annonce de l'initiation immédiate d'un "projet de plan de restructuration afin d'étendre son horizon de trésorerie en attendant des clarifications de la part de la FDA" (l'agende américaine du médicament) concernant sur son produit phare contre l'allergie à l'arachide Viaskin Peanut.

Seb prenait 2,18% à 140,70 euros. Le géant français du petit électroménager a estimé que ses pertes de chiffre d'affaires occasionnées au second trimestre par l'épidémie seraient plus de moitié moins que prévu fin avril, grâce au rebond de la consommation après le déconfinement.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.