La Bourse de Paris monte légèrement après l'inflation en zone euro

La Bourse de Paris monte légèrement après l'inflation en zone euro
La Bourse de Paris a démarré la séance sur une baisse de 0,31% mardi

AFP, publié le mardi 02 mars 2021 à 12h55

La Bourse de Paris montait timidement mardi à la mi-journée (+0,37%) après une matinée hésitante, accueillant de manière neutre la stabilisation de l'inflation en zone euro.

La Bourse de Paris montait timidement mardi à la mi-journée (+0,37%) après une matinée hésitante, accueillant de manière neutre la stabilisation de l'inflation en zone euro.

Vers 12H25 (11H25 GMT), l'indice vedette parisien CAC 40 prenait 21,15 points à 5.813,94 points au lendemain de sa meilleure performance en un mois.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est resté stable en février, à +0,9% comme en janvier, selon la première estimation mardi de l'Office européen des statistiques Eurostat.

Il était revenu en terrain positif le mois dernier après cinq mois négatifs en raison d'une conjoncture déprimée due à la pandémie.

En net retrait lundi, le taux d'intérêt à dix ans sur le marché obligataire français, reflet des anticipations d'inflation et de croissance, remontait un peu, à -0,071%.

Malgré sa stabilité, "l'inflation va continuer d'être la thématique centrale du marché au moins jusqu'à l'été", anticipe Christopher Dembik, directeur associé à la banque Berenberg.

Les contrats à terme à Wall Street laissaient de leur côté présager une ouverture en petite baisse sur les trois principaux indices américains, entre -0,2% et -0,4%.

Défaite pour Faber

Le conseil d'administration de Danone (-0,84% à 56,76 euros) a voté lundi soir pour dissocier les postes de président et de directeur général du géant de l'agroalimentaire, une défaite pour le PDG Emmanuel Faber qui en gardera la présidence.

Edenred broie du noir

La société de services prépayés (-2,70% à 46,11 euros), maison mère de Ticket Restaurant, a vu son bénéfice net reculer de 23,7% à 238 millions d'euros en 2020, affecté par les restrictions sanitaires liées à la crise sanitaire et des effets de change défavorables.

Interparfums sent bien l'année

Interparfums (-2,64% à 47,90 euros) a indiqué mardi que 2021 se présentait "favorablement" malgré "une visibilité toujours réduite", après un repli de son bénéfice net de 39% l'an dernier, à 30,7 millions d'euros, en raison de la pandémie.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.