La Bourse de Paris monte sur des espoirs de relance supplémentaire aux Etats-Unis

La Bourse de Paris monte sur des espoirs de relance supplémentaire aux Etats-Unis
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mercredi 06 janvier 2021 à 13h15

La Bourse de Paris montait mercredi à la mi-journée (+0,82%), retenant l'hypothèse d'un contrôle démocrate du Sénat américain favorable à une aide budgétaire supplémentaire aux Etats-Unis et aux valeurs cycliques, très présentes dans l'indice parisien.

A 12H53, l'indice CAC 40 gagnait 45,40 points à 5.610,00 points. A Francfort, le DAX progressait de 0,81% et la Bourse de Londres évoluait en nette hausse, de 2,30%.

Les espoirs de nouvelles mesures de relance qui soutiendraient la croissance aux Etats-Unis favorisaient les valeurs cycliques, très présentes dans l'indice parisien mais aussi dans l'indice Dow Jones.

A Wall Street, le contrat à terme sur le Dow Jones avançait de 0,19% tandis qu'un fort repli (-1,95%) était attendu sur l'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, et dans une moindre mesure sur le S&P 500 (-0,32%).

L'anticipation d'une majorité démocrate au Congrès laisse entrevoir que celle-ci aura "les mains libres pour aller au-delà des 900 milliards de dollars du plan de soutien" à l'économie adopté fin décembre aux Etats-Unis, a expliqué Alexandre Baradez, analyste en chef pour IG France au cours d'une conférence en ligne.

"Concrètement, les démocrates pourront théoriquement mettre en place les mesures de soutien et de relance budgétaires, les investissements verts et les changements de fiscalité", détaille Bastein Drut, stratégiste chez CPR AM.

La forte pression sanitaire en Europe et aux Etats-Unis notamment continuait toutefois de préoccuper les investisseurs puisque le redressement économique dépendra du succès des campagnes de vaccination.

Sur le marché de la dette, l'hypothèse d'une majorité démocrate au Congrès faisait monter tous les taux d'emprunts souverains, en particulier le rendement américain à 10 ans qui grimpait au-dessus de 1% pour la première fois depuis plusieurs mois.

Un frein pour les valeurs tech

"Le marché vend les valeurs de croissance pour lesquelles la remontée des taux souverains n'est pas favorable et joue la thématique cyclique", indique M. Baradez.

LES FINANCIERES PROFITENT. Le secteur bancaire bénéficiait de la remontée des rendements des emprunts souverains. Société Générale gagnait 5,96% à 17,81 euros, BNP Paribas 5,15% à 45,13 euros et Crédit Agricole 3,95% à 10,66 euros.

LE SECTEUR PETROLIER GRIMPE. Ces valeurs étaient soutenues par la hausse des cours du brut dans la foulée de l'accord trouvé par l'Opep+ sur la production. BP bondissait de 5,98% à 288,80 pence et Royal Dutch Shell (action "B") 4,07% à 1.448,20 pence. A Paris, Total s'arrogeait 4,11% à 36,95 euros.

REFLUX DE LA TECH. Woldline cédait 1,12% à 79,16 euros, Dassault Systèmes lâchait 0,75% à 165,80 euros et STMicroelectronics 0,72% à 31,79 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.