La Bourse de Paris prise de gros doutes concernant la reprise

La Bourse de Paris prise de gros doutes concernant la reprise
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mercredi 24 mars 2021 à 09h47

La Bourse de Paris continuait de baisser mercredi matin (-0,58%), alors que la réalité sanitaire inquiète de plus en plus les investisseurs et les fait douter de la solidité de la reprise espérée.

La Bourse de Paris continuait de baisser mercredi matin (-0,58%), alors que la réalité sanitaire inquiète de plus en plus les investisseurs et les fait douter de la solidité de la reprise espérée.

A 09H25, l'indice vedette CAC 40 perdait 34,62 points à 5.910,68 points au lendemain d'une baisse de 0,39%, troisième recul consécutif de la cote parisienne.

"Alors que l'Europe se reconfine pour faire face à la troisième vague de coronavirus, beaucoup d'interrogations subsistent chez les investisseurs concernant la trajectoire de la reprise économique", souligne Christopher Dembik, directeur associé chez Berenberg.

Dans ce contexte, les investisseurs suivront avec attention l'évolution de l'activité dans les secteurs manufacturiers et des services des deux côtés de l'Atlantique.

Cette réalité sanitaire fait redouter un rebond économique édulcoré en Europe, déjà confrontée à des retards de vaccination.

Bruxelles s'apprête à élargir les prérogatives lui permettant de bloquer les exportations de vaccins si un laboratoire retarde des livraisons prévues.

Les secteurs cycliques (matières premières, banques, tourisme, transports), qui ont ces derniers temps tiré à la hausse les marchés, poursuivaient leur correction en voyant la reprise économique s'éloigner.

Carrefour grandit au Brésil

Carrefour avançait de 0,44% à 14,82 euros, après l'annonce du rachat de Grupo Big, troisième acteur de la distribution alimentaire au Brésil, pour un montant de 1,1 milliard d'euros.

Engie sanctionné par une note

Engie (-1,69% à 11,91 euros) pâtissait en revanche d'une baisse de recommandation sur son titre à "conserver" contre "acheter" par HSBC.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.