La Bourse de Paris progresse prudemment avant la Réserve fédérale américaine

La Bourse de Paris progresse prudemment avant la Réserve fédérale américaine
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mercredi 28 avril 2021 à 10h11

La Bourse de Paris montait légèrement mercredi matin, continuant d'engranger les résultats d'entreprises du premier trimestre dans l'attente de la décision de la Fed sur sa politique monétaire, qui sera connue dans la soirée.

La Bourse de Paris montait légèrement mercredi matin, continuant d'engranger les résultats d'entreprises du premier trimestre dans l'attente de la décision de la Fed sur sa politique monétaire, qui sera connue dans la soirée.

A 09H58, l'indice CAC 40 prenait 0,24%, soit 14,88 points, à 6.288,64 points. La veille, il avait fini stable (-0,03%).

"Ce mercredi sera une séance d'attente en Europe avant les conclusions du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) ce soir", observe Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC. "La Fed ne devrait rien changer à sa politique monétaire mais les investisseurs  vont tenter d'en savoir plus sur le calendrier du +tapering+, la réduction des achats d'actifs devant intervenir avant une éventuelle hausse des taux."

A la veille du cap symbolique des premiers 100 jours de son mandat, le président américain Joe Biden doit par ailleurs s'exprimer ce mercredi pour la première fois devant le Congrès.

Avant ces interventions prévues après la clôture des Bourses européennes, les investisseurs auront de nouveau fort à faire avec les derniers résultats d'entreprises, Sanofi, Dassault Systèmes et Scor étant notamment à l'honneur à Paris.

Le Parlement européen a de son côté approuvé l'accord commercial conclu par l'UE avec le Royaume-Uni, mettant un point final au douloureux chapitre du Brexit, selon le résultat d'un vote officiellement annoncé mercredi.

Côté indicateurs, le moral des ménages est resté stable en France en avril, malgré le reconfinement imposé pour endiguer la flambée des cas de Covid-19, mais leur volonté d'épargne atteint de nouveau un record, selon l'Insee.

En Allemagne, le moral des consommateurs devrait s'affaisser en mai sur fond de troisième vague de la pandémie et de nouvelles restrictions dans le pays, selon le baromètre GfK.

Les bancaires à la fête

La remontée des taux d'emprunt sur le marché obligataire, en amont de la réunion de la Fed, portait les valeurs bancaires en tête du CAC 40.

BNP Paribas montait de 1,97% à 52,88 euros et Société Générale progressait de 1,86% à 23,22 euros. Crédit Agricole s'appréciait plus modestement (+0,71% à 12,68 euros).

Changement de gouvernance chez Lagardère

Lagardère progressait de 1,46% à 23,58 euros. Le groupe a annoncé mercredi que son conseil de surveillance avait "accueilli favorablement" le projet de transformation en société anonyme, qui fera perdre à son patron Arnaud Lagardère le contrôle absolu du groupe hérité de son père.

Sanofi profite de solides performances

Sanofi gagnait 1,44% à 86,63 euros, porté par des performances solides et un bénéfice net ressorti au-dessus des attentes, quoique en baisse de 7% en raison de sa séparation l'an dernier d'avec son partenaire américain Regeneron.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.