La Bourse de Paris prudemment en hausse (+0,18%)

La Bourse de Paris prudemment en hausse (+0,18%)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mercredi 20 janvier 2021 à 14h20

La Bourse de Paris évoluait en hausse prudente (+0,18%) mercredi, comme la plupart des autres marchés actions en Europe, à quelques heures de l'arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche.

Vers 13H50, l'indice CAC 40 avançait de 10,02 points à 5.608,63 points, au lendemain d'un léger repli de 0,33%.

Ailleurs en Europe, où l'on attend une réunion de la Banque centrale européenne jeudi, la tendance était similairement fragile: Francfort prenait 0,42%, Milan +0,38% et Londres cédait 0,08%.

A Wall Street, les contrats à terme sur les trois principaux indices laissaient présager une ouverture dans le vert.

"Joe Biden sera investi 46e président des États-Unis aujourd'hui et les investisseurs espèrent que les quatre prochaines années apporteront une plus grande stabilité", écrit Milan Cutkovic, analyste à Axi.

Les investisseurs ont déjà obtenu plusieurs indications sur l'ambition de l'équipe qui se met en place à la Maison-Blanche. 

Joe Biden a présenté la semaine dernière un gigantesque plan d'aide d'urgence à l'économie de 1.900 milliards de dollars.

"Ce n'est que lorsque ces mesures rapides auront été mises en œuvre que le nouveau gouvernement pourra envisager de mettre en place certaines parties clés de son programme: la réduction des inégalités et la lutte contre le changement climatique", souligne Randeep Somel, gestionnaire de fonds à M&G Investments.

Mardi, Janet Yellen, la prochaine secrétaire au Trésor, a sans surprise défendu ce plan de relance et affiché une certaine fermeté face aux pratiques "abusives", "injustes" et "illégales" de la Chine.

Elle s'est rapprochée de l'Europe sur le délicat dossier de la fiscalité des géants du numérique, une "ouverture" saluée par le ministre français de l'Économie Bruno Le Maire.

Devant une situation sanitaire qui se dégrade en Europe, avec l'expansion des variants les plus contagieux et une campagne de vaccination poussive, "la Banque centrale européenne (BCE) devrait réitérer un message de grande prudence sur l'économie et insister sur son soutien sans faille", anticipe Emmanuel Auboyneau, gérant d'Amplegest.

L'automobile bien orientée

A Francfort, Daimler (+2,99% à 57,26 euros) a présenté mercredi son modèle de SUV électrique Mercedes EQA. Dans son sillage, BMW gagnait 2,18% à 69,83 euros et Volkswagen (+2,08% à 155,98 euros). A Paris, Renault prenait 1,96% à 34,85 euros et Stellantis 2,03% à 14,14 euros.

Burberry galvanisé par la reprise en Asie

Le titre progressait de 1,47% à 1.763,50 pence  après une belle percée dans la matinée. Le groupe de luxe a souffert d'une baisse de ses ventes fin 2020 en raison de la fermeture de magasins, mais son activité connaît une forte reprise en Asie.

Fnac-Darty efface ses gains

Le titre qui avait avancé de plus de 2% dans la matinée, reculait de 3,82% à 49,34 euros, Bryan Garnier ayant indiqué, selon Bloomberg, que la prévision de bénéfice avant les charges et produits d'intérêts de 220 millions d'euros en 2021 était inférieure au consensus.

DBV Technologies immodéré

Le titre de la biotech française poursuivait son ascension (+5,74% à 11,05 euros) depuis l'annonce d'avancées règlementaires sur son produit phare contre l'allergie à l'arachide Viaskin Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans. Sur une semaine, l'action a grimpé de 28,34% et de 168,46% sur un mois.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.