La Bourse de Paris prudente avant les résultats d'entreprises et l'inflation américaine

La Bourse de Paris prudente avant les résultats d'entreprises et l'inflation américaine
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le lundi 12 avril 2021 à 09h58

La Bourse de Paris affichait sa prudence lundi matin, cédant 0,15%, dans l'attente de l'ouverture de la saison des résultats et des chiffres de l'inflation américaine cette semaine.

La Bourse de Paris affichait sa prudence lundi matin, cédant 0,15%, dans l'attente de l'ouverture de la saison des résultats et des chiffres de l'inflation américaine cette semaine.

Vers 09H40, l'indice CAC 40 perdait 9,41 points à 6.160,00 points. Vendredi, la cote parisienne avait terminé à l'équilibre.

Les investisseurs sont "focalisés sur l'indice des prix à la consommation attendu mardi afin d'avoir un aperçu plus juste de l'inflation" aux Etats-Unis, indiquent les analystes de Saxo Banque dans une note.

Le président de la banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, répète à l'envi que la politique monétaire restera accommodante tant que l'économie ne sera pas totalement rétablie, et que l'inflation attisée par la reprise ne devrait être que temporaire.

Toutefois, "un bond de l'indice des prix à la consommation pourrait cette semaine semer la panique sur le marché et peser sur l'appétit pour le risque", estime Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote.

Depuis plusieurs semaines, le calme est revenu sur le marché obligataire qui avait été secoué autour de la mi-mars à cause des anticipations de nette progression de l'inflation.

Les investisseurs craignent qu'un emballement des prix n'entraîne un resserrement monétaire plus rapide qu'escompté.

La hausse plus forte que prévu des prix de gros en mars aux Etats-Unis n'a cependant pas ébranlé le rendement américain à dix ans vendredi. Celui-ci continuait de se détendre à 1,65% lundi matin.

En attendant, pour la séance du jour, les investisseurs surveilleront les ventes au détail de février en zone euro.

Un épilogue dans l'affaire Veolia et Suez

Les actions Suez (+7,38% à 19,81 euros) et Veolia (+6,34% à 24 euros) bondissaient après l'annonce d'un accord en vue d'un rapprochement, mettant un terme à plusieurs mois de bataille médiatique et judiciaire entre ces deux groupes français présents dans l'eau et les déchets.

EDF restera un groupe intégré

Le titre avançait de 0,42% à 12,01 euros après que son PDG Jean-Bernard Lévy a affirmé samedi que  le groupe ne sera ni scindé ni privatisé, continuant à défendre la réorganisation du géant français de l'électricité.

Total va opérer un oléoduc en Ouganda

L'action du géant pétrolier français, qui a signé avec le groupe chinois CNOOC, l'Ouganda et la Tanzanie, plusieurs accords ouvrant la voie à la construction d'un oléoduc qui transportera le futur brut ougandais vers un port tanzanien sur l'océan Indien, lâchait 0,15% à 37,79 euros. Le projet fait l'objet de vives critiques d'ONG qui s'inquiètent de ses conséquences pour l'environnement et pour les populations locales.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.