La Bourse de Paris prudente mais optimiste

La Bourse de Paris prudente mais optimiste
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le vendredi 30 avril 2021 à 10h32

La Bourse de Paris progressait légèrement vendredi, réconfortée par une inflation maîtrisée et une légère hausse du PIB en France, ainsi que quelques bons résultats, les investisseurs restant dans l'attente d'une salve d'indicateurs économiques de la zone euro.

La Bourse de Paris progressait légèrement vendredi, réconfortée par une inflation maîtrisée et une légère hausse du PIB en France, ainsi que quelques bons résultats, les investisseurs restant dans l'attente d'une salve d'indicateurs économiques de la zone euro.

A 09H40, l'indice CAC 40 gagnait 0,18%, soit 11,55 points, à 6.314,85 points. La veille, il avait fini stable à -0,07%.

En France, le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,4%, selon une première estimation publiée vendredi, un rebond après la récession record de 2020 qui reste toutefois "limité" pour l'Institut national de la statistique. Le PIB se situe encore 4,4% sous son niveau de fin 2019.

L'inflation a accéléré de 1,3% en avril sur un an, après 1,1% en mars, tirée par les prix des services et de l'énergie, selon une estimation provisoire de l'Insee.

De plus, les dépenses de consommation des ménages français ont "nettement" diminué, de 1,1%, en mars par rapport à février à cause des mesures de confinement et de la fermeture de certains commerces.

La veille, la Bourse de New York a fini en hausse, portée par les résultats dépassant les attentes des géants américains de la tech. Après la clôture, Amazon a également pulvérisé les attentes.

En France, le président Emmanuel Macron a détaillé jeudi un plan de déconfinement, échelonné sur deux mois à partir du 3 mai. Concernant les vaccinations contre le Covid-19, le ministre de la Santé a indiqué vendredi que la campagne serait élargie "à partir de samedi" à tous les Français majeurs "fragiles".

Des estimations du PIB au premier trimestre de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne ont commencé à être publiées. Sont attendus les chiffres de la croissance de l'ensemble de la zone euro, ainsi que l'inflation au mois d'avril et le taux de chômage de la zone euro en mars. 

Le PIB allemand a chuté de 1,7% sur les trois premiers mois de l'année, en raison des restrictions imposées dans le pays contre la pandémie de Covid-19. En Espagne, il a reculé de 0,5% et en Italie de 0,4%. 

BNP Paribas, dernier du CAC

La banque chutait de 1,11% à 53,20 euros, en queue du CAC 40, malgré un fort rebond de son bénéfice net au premier trimestre grâce à des provisions pour risques moindres qu'il y a un an.

Vallourec décolle

L'action de Vallourec s'envolait de 9,36% à 28,74 euros, après que le fabricant de tubes sans soudure, a annoncé avoir relevé ses objectifs pour 2021 en raison de meilleures perspectives sur certains de ses marchés.

Saint-Gobain repart

Le géant français de matériaux montait de 2,24% à 53,02 euros, en tête du CAC 40, grâce à une forte croissance de ses ventes au premier trimestre 2021 en raisons de la reprise des marchés clé de la rénovation de bâtiments en Europe et de la construction neuve en Asie et en Amérique.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.