La Bourse de Paris, rassurée par Washington, monte de 1%

La Bourse de Paris, rassurée par Washington, monte de 1%
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le jeudi 01 octobre 2020 à 09h49

La Bourse de Paris a démarré la séance en hausse de 1,00% jeudi, rassurée par le ton un peu plus accommodant des dirigeants politiques américains quant à la perspective d'un accord sur un stimulus budgétaire en pleine crise de Covid-19.

Vers 9H30, l'indice parisien avançait de 47,84 points à 4.851,28 points. 

Un léger vent d'optimisme se ressentait aussi à l'échelle européenne, quoique moins fort, le Dax allemand prenant 0,14% et le FTSE à Londres 0,67%.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a affirmé mercredi à la télévision américaine avoir "l'espoir que l'on puisse parvenir à quelque chose", en référence à un accord au Congrès sur un stimulus budgétaire. 

"Il y a un compromis raisonnable" possible, "le président et moi y travaillons dur", a-t-il ajouté.

Après des mois de surplace, cette déclaration a suscité l'espoir de parvenir enfin à un compromis et fait nettement progresser Wall Street.

"Il y a encore un grand écart entre les parties", tempère toutefois David Madden, analyste marchés pour CMC Markets UK.

La dernière proposition des démocrates évoque un plan de 2.200 milliards de dollars, et dépasse encore largement ce que les républicains se sont dits prêts à voter.

Fin mars, après les dégâts économiques de la pandémie de coronavirus, un plan de relance historique de 2.200 milliards de dollars avait été adopté, suivi d'un autre financement de 500 milliards de dollars, fin avril.

Dans l'attente d'avancées américaines, l'indice vedette parisien se refaisait une santé jeudi après avoir perdu la veille 0,59%, et porté ses pertes sur l'ensemble du mois de septembre à 2,91%, le plus mauvais neuvième mois de l'année depuis 2015.

La Bourse du Japon a en revanche été interrompue pour toute la journée de jeudi en raison d'un problème technique survenu avant même l'ouverture, l'un des plus graves incidents de l'histoire de la place japonaise.

- STMicroelectronics en tête du CAC -

Parmi les valeurs du jour jeudi, le fabricant franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics prenait les rênes de l'indice vedette parisien en montant de 6,09% à 27,86 euros.

Le groupe a fait état jeudi d'un chiffre d'affaires "préliminaire" de 2,67 milliards de dollars au troisième trimestre, soit "au-dessus" de sa fourchette de prévisions, évoquant de meilleures conditions de marché.

Les très observés titres Veolia, Suez et Engie prenaient respectivement 0,22% à 18,46 euros, 0,73% à 15,92 euros, et 0,70% à 11,50 euros.

Suez a affirmé jeudi son "soutien" à la démarche du fonds français Ardian, qui avait manifesté un peu plus tôt son intérêt pour un rachat de 29,9% de Suez détenus par Engie et convoités par son rival Veolia.

Le marché automobile français a continué à se redresser en septembre, affichant une légère baisse de 2,97%, ont annoncé jeudi les constructeurs. PSA (+0,74% à 15,62 euros) et Renault (-0,86% à 22,01 euros) ont déploré des baisses entre 4% à 6%.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.