La Bourse de Paris rebondit mais la prudence reste de mise

La Bourse de Paris rebondit mais la prudence reste de mise
La salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, le 27 avril 2018 à La Défense

AFP, publié le vendredi 24 mai 2019 à 10h34

La Bourse de Paris rebondissait vendredi matin (+0,60%), même si les inquiétudes autour de la guerre commerciale dominaient encore tous les esprits. 

A 09H52, l'indice CAC 40 prenait 31,55 points à 5.312,92 points. Jeudi, il avait terminé en baisse de 1,81% à 5.281,37 points.

"Après les fortes chutes d'hier, les marchés européens rebondissent modestement", a observé dans une note Michael Hewson, analyste chez CMC Markets UK. Ce rebond repose notamment, selon lui, "sur le fait que le président américain garde la porte ouverte à tout nouvel accord commercial avec la Chine qui pourrait comporter des mesures visant à régler le problème Huawei".

"À première vue, cela semble être un léger assouplissement du ton de la part du président Trump, mais cela ne signifie pas pour autant que nous sommes plus proches d'une résolution", a-t-il poursuivi.

Donald Trump a évoqué pour la première fois jeudi la possibilité d'inclure le cas Huawei --le numéro deux mondial des smartphones accusé de menacer la sécurité des Etats-Unis-- dans les négociations visant à mettre fin à la guerre commerciale avec Pékin.

Pour l'heure, les deux dossiers avaient été tenus bien séparés alors que services de renseignements et diplomates américains tentent depuis de longs mois de convaincre leurs principaux partenaires de ne pas travailler avec le groupe chinois.

Le Fonds monétaire international a d'ailleurs lancé jeudi un sérieux avertissement aux Etats-Unis et à la Chine, qui ont déterré la hache de guerre commerciale au risque de compromettre le rebond économique mondial attendu pour le second semestre 2019.

Les investisseurs garderont par ailleurs un oeil attentif au Royaume-Uni, où la Première ministre conservatrice Theresa May, usée par l'inextricable casse-tête du Brexit, devrait annoncer vendredi sa démission, selon la presse britannique.

Parmi les valeurs, Casino s'envolait de 12,24% à 31,36 euros à la reprise de sa cotation, se détachant nettement au sein du SBF 120. Le géant de la grande distribution continue d'assurer que la procédure de sauvegarde enclenchée la veille par sa maison mère Rallye pour renégocier sa lourde dette n'aura "aucune conséquence" pour lui.

En revanche, l'action Rallye perdait plus de la moitié de sa valeur à la reprise de sa cotation.

Société Générale gagnait 0,81% à 24,80 euros. Le groupe bancaire a annoncé jeudi s'être fixé de nouveaux objectifs plus drastiques en ce qui concerne sa politique de désengagement du secteur du charbon.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.