La Bourse de Paris recule de 0,65%, craignant la hausse des taux d'intérêt

La Bourse de Paris recule de 0,65%, craignant la hausse des taux d'intérêt
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le jeudi 18 février 2021 à 18h21

La Bourse de Paris a perdu 0,65% à la clôture jeudi demeurant sur ses gardes face à la progression des taux d'intérêt sur le marché obligataire, après un début de mois de forte progression.

L'indice vedette CAC 40 a abandonné 37,51 points, à 5.728,33 points, en recul au même titre que les principales Bourses européennes.

"La hausse des taux d'intérêt se traduit par des tensions sur le marché actions", d'où la "préoccupation" des investisseurs, comment eauprès de l'AFP Laurent Le Grin, directeur général de Degroog Petercam. 

Les rendements sur le marché obligataire à long terme augmentent dans les principaux pays développés, sous l'effet des anticipations de hausse de l'inflation.

Plusieurs observateurs "pensent qu'à partir d'un taux américain de 1,5% des tensions peuvent apparaître [sur les marchés des actions] en raison d'arbitrages entre actions et obligations", ces dernières devenant plus rémunératrices, souligne Laurent Le Grin.

Au rang des bonnes nouvelles pour les investisseurs jeudi, la Banque centrale européenne a affirmé dans le compte rendu de sa dernière réunion de politique monétaire qu'une nouvelle baisse des taux n'était pas à exclure pour soutenir la reprise fragile.

Le titre du constructeur aéronautique Airbus a reculé de 2,78% à 91,29 euros après une perte nette de 1,1 milliard d'euros en 2020.

Même punition pour Groupe ADP  (-1,86% à 95,00 euros): l'exploitant d'aéroports a subi une perte nette de 1,17 milliard d'euros en 2020 sous l'effet du Covid-19, qui a amputé son trafic passagers de 60%.

L'action Air France-KLM a régressé de 0,29% à 4,78 euros, le groupe ayant perdu 7,1 milliards d'euros l'année dernière, un choc "sans précédent" provoqué par le Covid-19.

L'action Orange a baissé de 2,61% à 9,79 euros.  Le groupe qui a annoncé la création de sa "TowerCo" européenne, une structure destinée "à valoriser" ses infrastructures de réseau mobile, anticipe en 2021 un excédent brut d'exploitation après loyers "stable négatif".

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.