La Bourse de Paris regagne 0,57% après le plongeon de lundi

La Bourse de Paris regagne 0,57% après le plongeon de lundi
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018

AFP, publié le mardi 25 février 2020 à 09h22

La Bourse de Paris a débuté en hausse mardi (+0,57%), essayant de regagner du terrain au lendemain d'un plongeon engendré par la peur de voir le coronavirus se propager massivement hors de Chine.

A 09H13, l'indice CAC 40 prenait 32,84 points à 5.824,71 points. La veille, il avait fini en très fort recul de 3,94%, touchant son point le plus bas de l'année.

Les indices européens tentent "un rebond technique ce matin, comme cela est de coutume le lendemain d'une +purge des marchés+", mais "le stress est cependant toujours de mise" face au "cocktail économique explosif" que représente le virus, a observé John Plassard, spécialiste de l'investissement chez Mirabaud.

"Après une période de résilience", les investisseurs "ont brutalement réagi à des nouvelles qui rendent plus probable que l'épidémie chinoise se transforme en pandémie, potentiellement mondiale", ont souligné de leur côté les économistes d'Aurel BGC.

"Il est vrai que le passage de l'un à l'autre des risques ne génère pas les mêmes risques économiques", ont ajouté ces experts, Christian Parisot et Jean-Louis Mourier.

Deux mois après l'apparition du nouveau coronavirus dans le centre de la Chine, l'épidémie s'est accélérée lundi à travers le globe, l'OMS évoquant un risque de "pandémie", sur fond de dégringolade des marchés financiers inquiets pour l'économie mondiale.

L'OMS a notamment jugé "très préoccupante (...) l'augmentation soudaine" de nouveaux cas en Italie, en Corée du Sud et en Iran. Elle a cependant observé un déclin en Chine, pays d'origine de la maladie, depuis début février.

En Europe, l'Italie, qui compte désormais sept morts, est devenue le premier pays du continent à mettre en place un cordon sanitaire autour d'une dizaine de villes du Nord.

Mais selon les experts d'Aurel BGC, "pour le moment, les mouvements observés correspondent plus à la correction d'un excès d'optimisme observé dans les deux semaines précédentes".

Coface refluait de 1,49% à 11,21 euros dans la foulée de l'annonce de la cession de 29,5% de son capital par la banque Natixis (+0,35% à 4,26 euros) à l'assureur américain Arch Capital Group, pour près de 500 millions d'euros. 

Danone gagnait 1,04% à 68,24 euros après avoir annoncé qu'il allait aider les éleveurs français qui fournissent ses usines à faire baisser leurs coûts de production pour augmenter leurs revenus jusqu'à 15%, dans le cadre du renouvellement des accords sur les prix du lait qu'ils signent pour cinq ans.

Oeneo perdait 1,20% à 13,20 euros. Le fonds britannique Polygon Global Partners, deuxième actionnaire du fabricant français de bouchons et tonneaux, a indiqué lundi dans un courrier à l'Autorité des marchés financiers (AMF) ne pas souhaiter vendre ses parts dans le cadre de l'offre publique d'achat (OPA) lancée récemment, jugeant le prix par action proposé "sous-évalué".

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.