La Bourse de Paris renoue avec ses niveaux pré-pandémie

La Bourse de Paris renoue avec ses niveaux pré-pandémie
Le siège d'Euronext

AFP, publié le jeudi 11 mars 2021 à 10h16

La Bourse de Paris progressait au-dessus des 6.000 points jeudi, renouant avec ses niveaux pré-pandémie à la faveur des espoirs de reprise suscités par l'adoption du plan de relance américain, et avant une réunion très attendue de la BCE.

La Bourse de Paris progressait au-dessus des 6.000 points jeudi, renouant avec ses niveaux pré-pandémie à la faveur des espoirs de reprise suscités par l'adoption du plan de relance américain, et avant une réunion très attendue de la BCE.

Vers 09H38, l'indice parisien gagnait 0,30%, soit 18,16 points à 6.008,71 points, un niveau qu'elle n'avait plus atteint depuis le 21 février 2020. La veille, l'indice avait progressé de 1,11%, signant une troisième séance consécutive dans le vert.

Outre-Atlantique, le Dow Jones a terminé à un nouveau record dans le sillage du vote par la Chambre des représentants d'un gigantesque plan d'aide à l'économie américaine de 1.900 milliards de dollars.

Le président américain Joe Biden va promulguer vendredi ce texte, qui comprend notamment des chèques aux familles, des crédits d'impôts, des aides aux petites entreprises et une enveloppe pour les établissements scolaires.

La perspective d'un redémarrage des économies à la faveur de ce soutien budgétaire massif et de l'accélération des campagnes de vaccination porte les indices actions depuis le début de la semaine, ces derniers profitant en outre d'une accalmie sur le front obligataire.

"Les marchés ont trouvé plus de calme avec le tassement des pressions haussières sur les taux d'intérêt à long terme", relève Sebastian Paris Horvitz, analyste chez LBPAM.  

"Néanmoins, les mois à venir devraient confirmer une forte accélération de la croissance avec l'ouverture des économies et les premiers effets de base violents sur les chiffres de l'inflation qui deviendront visibles. Ceci devrait probablement mettre une nouvelle pression sur les taux d'intérêt à long terme", complète-t-il.

Dans ce contexte, la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) ce jeudi sera au coeur des préoccupations du marché.

Depuis la dernière réunion de l'institution de Francfort en janvier, le taux d'inflation a grimpé à 0,9% en janvier et février en zone euro, dépassant les attentes. Aussi le nouveau jeu de prévisions trimestrielles que la BCE doit annoncer sera-t-il surveillé de près.

En matière sanitaire, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a en effet annoncé mercredi un accord avec le laboratoire BioNTech-Pfizer pour la fourniture en mars aux pays de l'UE de quatre millions de doses supplémentaires de son vaccin.

EDF en hausse

Le titre EDF a bondi (+6,42% à 10,53 euros) alors que les négociations avec la Commission européenne sur le projet de restructuration Hercule entre dans la dernière phase.

Annus horriblis pour JCDECAUX

Le géant français de l'affichage publicitaire perdait 4,81% à 19,99 euros alors qu'il a annoncé jeudi avoir vécu en 2020 "l'année la plus difficile de son histoire" en enregistrant sa première perte nette à hauteur de 605 millions d'euros, en raison des mesures sanitaires mondiales contre la pandémie de Covid-19 qui ont contraint son activité.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.