La Bourse de Paris repasse au-dessus des 5.500 points

La Bourse de Paris repasse au-dessus des 5.500 points
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mardi 26 janvier 2021 à 18h33

La Bourse de Paris est repassée au-dessus des 5.500 points mardi, récupérant une grande partie du terrain perdu la veille, les investisseurs se focalisant sur les résultats de grandes entreprises et plusieurs nouvelles positives.

L'indice CAC 40 a gagné 51,16 points à 5.523,52 points au lendemain d'une forte baisse de 1,57%.

"Globalement, le marché ne veut pas baisser" d'autant qu' "aux États-Unis, les publications des derniers jours sont plutôt bonnes", observe Thierry Claudé, gérant à Kiplink Finance.

De plus, "pour une fois que les annonces du FMI sont un peu positives, ça rassure aussi le marché", ajoute-t-il.

La vaccination laissant espérer une croissance plus forte que prévu cette année, le Fonds monétaire international (FMI) s'est montré optimiste pour 2021, s'attendant désormais à un rebond de 5,5% du PIB mondial contre 5,2% trois mois plus tôt.

En outre, la confiance des consommateurs américains est ressortie meilleure qu'attendu, portée par un optimisme plus grand pour les mois à venir.

Le secteur bancaire, qui avait reculé au cours des dernières séances, a rebondi avec Société Générale (+2,37% à 15,99 euros), Crédit Agricole (+1,83% à 9,67 euros) et BNP Paribas (+1,84% à 41,99 euros).

Le luxe, qui pèse pour 25% de la cote parisienne, a profité des espoirs d'une croissance plus forte que prévu cette année. Juste avant de publier ses résultats, LVMH a pris 1,22% à 508 euros. Kering est monté de 2,38% à 545,70 euros.

Plus belle performance du SBF 120, le titre du spécialiste français des tubes sans soudure Vallourec a grimpé de 8,75% à 24,79 euros.

Airbus a pris 0,49% à 85,29 euros en dépit d'une baisse de 9,6% de ses livraisons d'hélicoptères en 2020, dans un "marché lourdement touché par les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19". Son volume de livraisons permet toutefois à la division Airbus Helicopters de préserver une part de marché de 48% sur les marchés civil et parapublic.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.