La Bourse de Paris résiste à l'euro fort pour finir en hausse

Chargement en cours
 La Bourse de Paris évolue dans le vert à la mi-journée

La Bourse de Paris évolue dans le vert à la mi-journée

1/3
© AFP, ERIC PIERMONT
A lire aussi

AFP, publié le vendredi 12 janvier 2018 à 18h16

La Bourse de Paris a fini dans le vert vendredi (+0,52%), le marché conservant un biais positif pour terminer la semaine, toujours aidé par les bons niveaux atteints par Wall Street et résistant à la progression de l'euro.

L'indice CAC 40 a gagné 28,51 points, à 5.517,06 points, dans un volume d'échanges étoffé de 3,6 milliards d'euros. La veille, il avait fini en baisse de 0,29%.

Pour sa deuxième semaine de l'année, la cote parisienne a cédé 0,84%. Depuis le début de l'année, elle prend toutefois 3,85%.

Après une ouverture en hausse, le CAC a conservé cette tendance positive tout au long d'une séance riche en indicateurs, accélérant même en fin de journée.

"La Bourse a gardé un biais positif et finit au-dessus de 5.500 points, ce qui est un signal encourageant", note auprès de l'AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

"Il y a un optimisme ambiant, que ce soit sur les marchés asiatiques, américains ou européens", ajoute-t-il.

En effet, bien que l'indice parisien n'ait pas réussi à garder le même enthousiasme que la semaine passée, il est parvenu "à rester sur des niveaux assez soutenus malgré une flambée de l'euro", analyse M. Tuéni.

La monnaie unique a en effet repris ce vendredi sa progression face au dollar après l'annonce d'une résolution politique outre-Rhin.

En effet, la chancelière allemande Angela Merkel est parvenue à un accord avec les sociaux-démocrates pour prendre la tête d'un nouveau gouvernement.

- Vivendi en repli -

Mais l'appréciation de l'euro, qui a même atteint 1,21 dollar, n'a pas suffi à contrecarrer l'impulsion donnée par Wall Street, qui restait bien orientée après avoir atteint des records la veille.

Sur le front des indicateurs, la publication de l'inflation américaine n'a finalement que peu pesé. Celle-ci a progressé de 0,1% en décembre, un niveau moindre que prévu, sous l'effet d'un repli des prix dans le secteur de l'énergie. Sur un an, l'inflation progresse toutefois de 2,1%.

Les ventes au détail dans le pays ont de leur côté augmenté en décembre, tandis que le chiffre du mois précédent a été révisé en forte hausse.

Sur le front des valeurs, Vivendi a souffert (-3,75% à 23,38 euros) du léger abaissement de ses prévisions de résultats pour 2017 en raison de coûts de restructuration exceptionnels enregistrés en fin d'année chez Canal+.

Carrefour a pris 1,74% à 17,79 euros: le groupe de distribution va racheter pour environ 79 millions à Conforama ses 17% de participation dans le numéro deux français de déstockage en ligne Showroomprivé, qui effectuait un bond de 65,45% à 11,30 euros.

Suez a cédé 1,69% à 13,63 euros après avoir signé un accord pour créer une coentreprise avec NWS, une de ses filiales chinoises, et SE Environment, groupe chinois présent dans la valorisation des déchets.

Neopost s'est apprécié de 5,14% à 25,76 euros dans le sillage du bond enregistré la veille par son concurrent américain, Pitney Bowes, lequel, selon des informations de presse, pourrait intéresser les groupes Carlyle et Blackstone.

Icade a gagné 2,88% à 83,95 euros après des informations de presse évoquant un intérêt potentiel de Foncière des Régions (-2,23% à 87,70 euros).

CAC 40 (Euronext)

 
9 commentaires - La Bourse de Paris résiste à l'euro fort pour finir en hausse
  • avatar
    Tueur -

    Cé qui qui a touché ses dividendes des pétrolières cette semaine ?
    5,5 % de rendement rien que sur les dividendes, hors plus-values ....... ! ! ! !
    Qu'en pensez vous , les SDF de la Bourse, les losers de l'économie élémentaire ?????

  • avatar
    Tueur -

    Investissez sur des bancaires et des financières, vite, très vite.......
    N'oubliez pas les pétrolières type Total, BP, Shell, etc .......

  • avatar
    Tueur -

    On continue la semaine prochaine ........
    Je rappelle l'objectif du CAC au 30 avril prochain : 6.000 points !

  • avatar
    jpeconomie -

    Attention la grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf comme disait La Fontaine. Les bourses mondiales ne reflètent absolument pas le PIB des pays.
    Pire même c'est de la hausse de cavalerie gonflée par les " QE Quantitative Easing" pour racheter de la dette à long terme et en créer à court terme. Ce qui bénéficie à l'investissement en bourse jusqu'à l'explosion finale.
    Car en fait ces hausses sont des moulins à vent issues de la machine à billet des "QE" qui n'a plus aucune corrélation avec le travail.
    C'est pour cela que le travail n'étant plus évalué à ce qu'il est, on le fait faire en Chine Inde, et ailleurs à un coût moindre de 10 fois pour les vieilles économie sur endettées, comme l'Europe et les Etats Unis. Ce n'est pas pour rien que le milliardaire Mr Trump a compris le danger, mais hélas il ne peut pas trouver 56'000 milliards la dette et 23'000 milliards de dettes hors bilan pour les USA. En France on gesticule pour combler les trous mais c'est idem en plus petit.

    avatar
    pigeonxxl38 -

    ainsi vous n'allez pas vous faire un ami avec ce parasite de Tueur ex Mafiosi il n'est pas très bien fini , il lui a manqué comme on dit dans le jargon un bon moment de cuisson !

    avatar
    Mdr -

    Les tenants du marché tiennent la barre,jusqu'au jour ou cela deviendra insupportable...

    avatar
    Tueur -

    ah les défaitistes, les pétainistes ....... avec vous, on perd la guerre avant de l'avoir commencé ........ avec vous, on reste dans les tranchées dans tous les cas de figure...... Partez à la conquête, à l'assaut des belles valeurs ! Bougez vous le derche que diable !

    avatar
    pigeonxxl38 -

    toi le Tueur le branleur qui n'en branle pas une , le grand baiseur de poules laisse Pétain ou il est , tu pue t'es un collabo des pleins de ronds certains sont de vraies sangsues qui exploitent a la perfection le labeur des travailleurs , et puis vas y on te laisse monter tout seul a l'assaut , tes belles valeurs tu peux te les carrer profondément dans le c.. tordu !

    avatar
    Tueur -

    je comprends cette éternelle amertume, cette frustration, cette aigreur d'avoir tout raté ........ enfin, faut de tout pour faire un monde :))))))))))))))))))))))))

  • avatar
    jpeconomie -

    Attention la grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf comme disait La Fontaine. Les bourses mondiales ne reflètent absolument pas le PIB des pays.
    Pire même c'est de la hausse de cavalerie gonflée par les " QE Quantitative Easing" pour racheter de la dette à long terme et en créer à court terme. Ce qui bénéficie à l'investissement en bourse jusqu'à l'explosion finale.
    Car en fait ces hausses sont des moulins à vent issues de la machine à billet des "QE" qui n'a plus aucune corrélation avec le travail.
    C'est pour cela que le travail n'étant plus évalué à ce qu'il est, on le fait faire en Chine Inde, et ailleurs à un coût moindre de 10 fois pour les vieilles économie sur endettées, comme l'Europe et les Etats Unis. Ce n'est pas pour rien que le milliardaire Mr Trump a compris le danger, mais hélas il ne peut pas trouver 56'000 milliards la dette et 23'000 milliards de dettes hors bilan pour les USA. En France on gesticule pour combler les trous mais c'est idem en plus petit.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]