La Bourse de Paris salue la percée démocrate en Géorgie

La Bourse de Paris salue la percée démocrate en Géorgie
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mercredi 06 janvier 2021 à 18h13

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 1,19% mercredi, portée par la perspective de voir les démocrates ravir les deux sièges de sénateur en Géorgie, facilitant la mise en œuvre du programme de relance économique aux États-Unis de Joe Biden. 

L'indice CAC 40 a progressé de 66 points, à 5.030,60 points. La veille, il avait fini en baisse de 0,44%.

"Les marchés ont envie de monter", résume à l'AFP Alexandre Neuvy, responsable de la gestion privée à Amplegest. 

Élections américaines, Brexit, vaccin: "moins il y a d'incertitudes, plus les marchés aiment", détaille-t-il. 

Les investisseurs ont pris leur parti de la victoire qui se dessine pour les démocrates en Géorgie.  

Deux nouveaux sénateurs permettraient aux démocrates d'égaler le nombre de républicains dans dans cette assemblée. Or, en cas d'égalité, la vice-présidente Kamala Harris pourra faire pencher les votes dans son sens. 

Déjà majoritaires à la Chambre des Représentants, les démocrates auront plus de facilité pour faire passer le programme de Joe Biden. 

"La bonne nouvelle, c'est la perspective d'un plan de relance beaucoup plus important", explique M. Neuvy. 

Les grands gagnants sont donc notamment les valeurs les plus liées à l'activité économique, comme les banques ou celles de la construction.

"Plus généralement, toutes les valeurs massacrées pendant la crise sanitaire reprennent des couleurs. La rotation sectorielle se poursuit", continue le gérant. 

Cet élan se voyait aussi sur les intérêts souverains: le taux à 10 ans de la France est remonté de quatre points de base à -0,31%. 

Le programme de Joe Biden comporte aussi des éléments plus susceptibles de déplaire au marché, dans le domaine fiscal et des régulations. 

Une victoire des démocrates ainsi rend plus "probable" la hausse "des taux d'imposition des sociétés de 21% à 28% et de l'impôt sur le revenu" des personnes les plus aisées, écrit Randeep Somel, gérant à M&G. 

Toutefois, face à la situation économique encore précaire, "ces mesures ne seront pas la priorité au début", relève M. Neuvy, alors que le Sénat sera encore partiellement renouvelé dans deux ans.   

Les valeurs bancaires et financières étaient les grandes gagnantes de la journée. 

Société Générale a grimpé de 6,83% à 17,96 euros, BNP Paribas de 5,52% à 45,29 euros, Crédit Agricole de 4,05% à 10,67 euros. L'assureur Axa gagnait 3,92% à 20,40 euros. 

D'autres valeurs très liées à l'activité économique sont revenues en grâce, comme Saint-Gobain qui a bondi de 4,52% à 40 euros ou Vinci de 3,84% à 84,44 euros.

Au-delà des valeurs cycliques profitant directement de la perspective de nouveau stimulus budgétaire, des entreprises ayant souffert en 2020 ont bénéficié d'un regain d'intérêt. 

Unibail-Rodamco-Westfield a pris 3,34% à 64,94 euros, Veolia 3,15% à 20,65 euros ou encore Danone 0,88% à 55,08 euros. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.