La Bourse de Paris sans motivation

La Bourse de Paris sans motivation
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le vendredi 25 juin 2021 à 09h44

La Bourse de Paris était stable (-0,03%) pour commencer la dernière séance de la semaine, dans l'attente d'un indicateur américain sur les prix à la consommation.

La Bourse de Paris était stable (-0,03%) pour commencer la dernière séance de la semaine, dans l'attente d'un indicateur américain sur les prix à la consommation.

A 09H20, l'indice phare CAC 40 cédait 1,81 point à 6.629,34 points. La veille, il avait clôturé en progression de 1,22%.

Jeudi, Wall Street a fini en hausse, réagissant favorablement à l'annonce du président Joe Biden d'un accord trouvé, après des mois de négociations, avec un groupe de dix sénateurs républicains et démocrates sur un plan d'investissements massifs dans les infrastructures.

Ce plan s'appuie sur plus de 1.200 milliards de dollars d'investissements sur huit ans (973 milliards sur cinq ans), a précisé la Maison Blanche, dont 312 milliards dans les transports, y compris les routes et aéroports, et 266 milliards dans d'autres types d'infrastructures comme celles permettant le transport des eaux, ou l'internet à haut débit.

Principal point d'attention du jour des investisseurs, l'indicateur PCE sur les prix à la consommation en mai aux Etats-Unis, utilisé comme référence par la Réserve fédérale américaine (Fed) pour évaluer le rythme de l'inflation dans le pays.

"Il devrait atteindre un nouveau pic", selon Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC, mais "pas de quoi affoler les marchés, qui ont intégré l'accélération de l'inflation à court terme et se projette surtout sur l'ampleur de sa décélération future". 

Les investisseurs vont ainsi tenter d'anticiper "l'évolution de la politique monétaire américaine au second semestre", ajoute-t-il. 

Du côté des indicateurs, en France, la dette publique a augmenté sur un trimestre pour atteindre à la fin mars 2021 quelque 118,2% du produit intérieur brut (PIB), soit 2.739,2 milliards d'euros, a rapporté vendredi l'Insee.

Les consommateurs allemands abordent l'été avec le moral au beau fixe, grâce au fort recul des cas de Covid-19 et à la levée de la plupart des restrictions, selon le baromètre GfK publié vendredi. 

La Banque centrale européenne (BCE) présentera aujourd'hui l'agrégat M3 de la masse monétaire en circulation dans la zone euro, donnée qu'elle utilise comme indicateur avancé de l'inflation.

Sanofi pas totalement approuvé par le marché

La Commission européenne a approuvé le médicament Libtayo, développé par Sanofi et Regeneron, pour le traitement de certains cancers de la peau et du poumon. Le titre du groupe pharmaceutique français perdait 0,22% à 87,41 euros.

Vallourec a levé 300 millions d'euros

Le fabricant de tubes sans soudure lâchait 4,51% à 8,60 euros, après avoir annoncé jeudi soir le succès de son augmentation de capital de 300 millions d'euros, lancée début juin, dernière étape de sa restructuration. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.