La Bourse de Paris se ressaisit un peu après des journées difficiles (+1,03%)

La Bourse de Paris se ressaisit un peu après des journées difficiles (+1,03%)
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018

AFP, publié le mercredi 21 novembre 2018 à 18h04

La Bourse de Paris a fini en hausse mercredi (+1,03%), se ressaisissant après cinq séances dans le rouge, à la veille de la fête de Thanksgiving, journée souvent calme en l'absence de Wall Street.

L'indice CAC 40 a gagné 50,61 points à 4.975,50 points. La veille, il avait fini en net recul de 1,21%.

"La séance a été plus calme que les jours précédents, ce qui a permis un léger appel d'air dont le marché a profité", a relevé auprès de l'AFP Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale de Oddo BHF Securities.

"Mais il s'agit plutôt d'une respiration, sous l'effet de facteurs techniques, que d'un véritable rebond, car pour le moment en matière macroéconomique ou sur le plan politique, il n'y a pas grand chose de nouveau", a-t-il ajouté.

"Traditionnellement, il y a aussi un ralentissement à la veille de la fête de Thanksgiving", a ajouté l'expert.

La décision de Bruxelles mercredi d'ouvrir la voie à de possibles sanctions financières contre Rome après le rejet du premier budget de la coalition populiste au pouvoir en Italie, n'a pas assombri l'atmosphère.

Sur le terrain des valeurs, Renault a repris des couleurs (+1,10% à 59 euros), après avoir perdu plus de 9% depuis lundi. Le conseil d'administration du groupe a désigné mardi soir le numéro deux de l'entreprise Thierry Bolloré pour assurer l'intérim de Carlos Ghosn, qui reste pour l'instant PDG, mais dont la garde à vue au Japon a été prolongée mercredi de dix jours.

STMicroelectronics a bénéficié du rebond des valeurs technologiques à Wall Street, prenant 4,76% à 12,55 euros, 

Orange a gagné 0,96% à 14,68 euros alors que l'opérateur historique va recruter 200 techniciens spécialisés dans le réseau cuivré et revoir son organisation afin de répondre aux critiques de l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep), émises fin octobre, a annoncé mardi le PDG du groupe Stéphane Richard, interrogé par les Échos.

Airbus s'est élevé de 2,31% à 93,17 euros. Le groupe a désigné un nouveau directeur financier et un nouveau directeur des opérations de sa branche d'avions commerciaux, dans le cadre de la réorganisation de sa direction et l'arrivée prévue à sa tête de Guillaume Faury au printemps prochain.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.