La Bourse de Paris sous le coup de prises de bénéfices (-0,28%)

La Bourse de Paris sous le coup de prises de bénéfices (-0,28%)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le lundi 30 novembre 2020 à 13h17

La tonalité restait négative lundi à la mi-journée (-0,28%) à la Bourse de Paris, pour la dernière séance d'un mois de novembre marqué par une remontée impressionnante des indices actions.

Le CAC 40 se repliait de 15,64 points à 5.582,54 points vers 13H00. Vendredi, la place parisienne avait terminé en hausse de 0,56%.

Après une ouverture en baisse, la cote parisienne s'est rapprochée de l'équilibre avant de repartir en arrière.

A l'échelle européenne, l'évolution se faisait en ordre dispersé: Francfort avançait de 0,13%, tandis que Londres cédait 0,19%.

Wall Street devrait également marquer le pas. Les contrats à terme sur les grands indices de la place new-yorkaise annonçaient un recul de 0,70% sur le Dow Jones, de 0,50% sur le S&P 500 et un Nasdaq à l'équilibre avant l'ouverture (-0,03%).

"Les principaux marchés européens marquent le pas (...) malgré la publication d'un indice PMI manufacturier chinois signant sa 9e progression d'affilée et son plus haut niveau depuis septembre 2017", observe Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

"Les investisseurs sont tentés de prendre une partie de leurs bénéfices à l'issue d'un mois de novembre exceptionnel grâce à l'élection de Joe Biden et surtout, l'annonce de prochains vaccins contre la Covid-19", explique l'analyste.

La baisse des cours du pétrole pesait aussi sur la tendance, alors que le doute plane sur un accord des membres de l'Opep+ qui se réunissent lundi et mardi par visioconférence pour décider de leurs coupes de production d'or noir à partir de janvier.

Les marchés ont baigné en novembre dans l'optimisme lié à une prochaine vaccination contre le Covid-19, à la dissipation des craintes concernant la politique américaine avec l'élection du président Joe Biden ainsi qu'au soutien budgétaire et monétaire apporté à l'économie.

Les investisseurs analyseront dans l'après-midi des chiffres sur l'immobilier américain et l'activité manufacturière de la région de Chicago en novembre.

LE SECTEUR PETROLIER BROIE DU NOIR: les valeurs pétrolières étaient plombées par le repli des cours de l'or noir: Total baissait de 1,80% à 37,07 euros, TechnipFMC de 1,76% à 7,36 euros et CGG de 5,33% à 0,95 euro. A Londres, BP perdait 2,57% à 256,20 pence et Royal Dutch Shell (action "B") 1,57% à 1.318,40 pence.

LA FINANCE DANS LE ROUGE. L'indice sectoriel Euro Stoxx Banks reculait de 1,54%. Société Générale glissait de 2,02% à 16,97 euros, BNP Paribas de 1,48% à 43,17 euros et Crédit Agricole de 1,74% à 9,69 euros.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.