La Bourse de Paris stagne en attendant la croissance américaine (+0,09%)

La Bourse de Paris stagne en attendant la croissance américaine (+0,09%)
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018

AFP, publié le vendredi 26 avril 2019 à 14h12

La Bourse de Paris stagnait vendredi à la mi-journée (+0,09%) en attendant la première estimation de la croissance américaine pour le premier trimestre, principale annonce de la séance façonnée par le flux de résultats d'entreprises.

A 13H53 (11H53 GMT), l'indice CAC 40 grappillait 4,88 points à 5.562,55 points dans un volume d'échanges de 1,2 milliard d'euros. La veille, il avait fini en recul de 0,33%.

La cote parisienne a ouvert en léger rebond avant de céder à la prudence.

Wall Street se dirigeait pour sa part vers une ouverture sans tendance claire. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average se repliait de 0,11%, tandis que l'indice élargi SP 500 était stable (-0,09%) tout comme le Nasdaq, à dominante technologique (+0,07%).

"Dans l'attente des chiffres de la croissance américaine les marchés financiers resteront focalisés sur les publications fort nombreuses de la journée", résume Philippe Cohen, gérant chez Kiplink Finance.

"L'économie américaine reste le moteur de la croissance mondiale, alors qu'ils en doutaient largement il y a encore quelques semaines, les investisseurs ont largement réintégré une croissance aux Etats-Unis", ajoute-t-il.

La confiance des consommateurs mesurée par l'enquête de l'Université du Michigan pour le mois d'avril est également attendue.

En France, l'indice de confiance des ménages, en hausse depuis le début de l'année après avoir atteint en décembre son plus bas niveau depuis 2014, s'est stabilisé en avril, malgré une hausse des craintes sur le chômage, a indiqué l'Insee vendredi.

- Valeo domine le CAC 40 -

Valeo montait de 5,48% à 32,52 euros, les investisseurs saluant une baisse circonscrite (-1%) et moins importante qu'anticipé des ventes du groupe au premier trimestre.

Renault s'adjugeait 2,87% à 61,27 euros. Le groupe a annoncé une baisse de 4,8% de son chiffre d'affaires au premier trimestre mais a confirmé ses objectifs pour 2019.

Sanofi progressait pour sa part de 3,12% à 75,92 euros, soutenu par des résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre, portés par ses nouveaux traitements et la Chine.

Safran gagnait également 3,12% à 128,95 euros, le groupe étant en avance sur ses objectifs 2019 avec un chiffre d'affaires qui a bondi de 36,9% à 5,78 milliards d'euros.

Saint-Gobain prenait 1,58% à 36,16 euros, aidé par des ventes en hausse de 6,4% au premier trimestre, portées par la croissance de ses principaux segments d'activités et régions.

Capgemini perdait en revanche 3,55% à 109,95 euros, souffrant d'un chiffre d'affaires dont la croissance a ralenti en Amérique du Nord, son principal marché.

Total cédait 0,84% à 49,49 euros alors que le groupe a été pénalisé au premier trimestre par les effets de cours du pétrole et du gaz volatils et en recul sur un an, en dépit d'un nouveau record de production.

Air Liquide reculait de 0,76% à 118,10 euros. Le groupe de gaz industriels français s'est montré "confiant dans sa capacité à réaliser, en 2019, une croissance de son bénéfice net, calculée à change constant", après un chiffre d'affaires au premier trimestre légèrement supérieur aux attentes.

TechnipFMC lâchait 2,73% à 21,77 euros, lesté par un bénéfice qui a chuté au premier trimestre avec certaines activités moins bonnes que prévu en Amérique du Nord même s'il s'est montré optimiste pour la suite.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.