La Bourse de Paris sur une note molle pour entamer la semaine estivale (+0,18%)

La Bourse de Paris sur une note molle pour entamer la semaine estivale (+0,18%)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le lundi 17 août 2020 à 18h19

La Bourse de Paris a clôturé sur une petite avance de 0,18% lundi, dans un contexte d'actualité estivale allégée hors les conséquences économiques et sanitaires du coronavirus.

L'indice CAC 40 a gagné 9,01 points pour terminer à 4.971,94 points. La Bourse de Paris avait progressé de 1,5% la semaine précédente.

"Cela a été un début de semaine calme en matière de volatilité alors que les courtiers ne semblent pas certains de la direction à prendre", analyse David Madden de CMC Markets UK.

Alors que le mois d'août offrait peu d'événements d'envergure à même d'apporter du mouvement à la Bourse, les acteurs du marché tentaient de se raccrocher aux quelques informations disponibles.

Parmi elles, les traditionnels indicateurs économiques: lundi a été annoncé un fort ralentissement de l'activité manufacturière dans la région de New York en août.

Wall Street évoluait en petite hausse après cette nouvelle.

Les effets du coronavirus continuent à se faire sentir sur ces indicateurs ainsi que sur l'économie mondiale alors que la pandémie a fait 770.000 morts et que les restrictions de circulation se multiplient, notamment en Espagne lundi.

En plus des mesures de restrictions, ce climat peut influer sur "la confiance des ménages et des entreprises", tout aussi nécessaires à la reprise, rappelle Milan Cutkovic, analyste d'AxiCorp. 

Egalement au rang des nouvelles économiques moroses lundi, le Japon, troisième économie mondiale, a accusé une chute historique de 7,8% de son PIB au deuxième trimestre.

Autre source de pression à la baisse sur les indices, le report des négociations commerciales entre Washington et Pékin, initialement prévues samedi. "Les investisseurs ont été légèrement déçus", estime Pierre Veyret, analyste d'ActivTrade.

Sur le front des valeurs à Paris, Pernod Ricard (+3,29% à 147,55 euros) a profité de l'appréciation de sa recommandation à "surpondérer" par les analystes de Barclays. 

A l'inverse, Unibail-Rodamco-Westfield a chuté de 4,89% à 40,81 euros. La foncière a réagi à "des rumeurs de marché" sur "une éventuelle augmentation de capital", en affirmant qu'aucune décision n'a encore été prise sur des "options supplémentaires de réduction de l'endettement", en plus de cessions d'actifs. 

OL groupe a bondi de 5,48% à 2,31 euros. Le club s'est hissé en demi-finale de la prestigieuse Ligue des champions pour la deuxième fois de son histoire en déjouant les pronostics pour battre Manchester City samedi.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.