La Bourse de Paris temporise, en repli de 0,20%

La Bourse de Paris temporise, en repli de 0,20%
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mardi 12 janvier 2021 à 18h16

La Bourse de Paris a temporisé mardi, clôturant en petit repli dans un contexte de remontée des taux d'emprunt souverains et de craintes de nouvelles restrictions sanitaires néfastes pour la reprise économique.

L'indice CAC 40 s'est effrité de 11,46 points à 5.650,97 points, au lendemain d'une clôture en baisse de 0,78%.

Phénomène assez atypique, "le marché action est proche de l'équilibre mais les taux d'emprunts souverains montent un peu partout", explique à l'AFP Laurent Le Grin, directeur général de DPAM France.

Une hausse des taux révèle que des "tensions inflationnistes commencent à être anticipées dans le marché", explique l'expert.

Les craintes inflationnistes avaient déjà été observées à travers la hausse des taux d'intérêt sur le marché obligataire américain la veille.

"Le marché a déjà anticipé les bonnes nouvelles du côté du plan de relance aux États-Unis. Toutes les cartes sont sur la table et l'enjeu à plus long terme sera le rythme de la vaccination et le moment où la collectivité sera immunisée", estime M. Le Grin.

La rotation sectorielle amorcée ces dernières semaines a été bien visible.

Les investisseurs se sont repositionnés sur des valeurs cycliques qui avaient été malmenées au plus fort de la crise sanitaire en anticipant une croissance économique grâce à l'accélération de la vaccination contre le Covid-19. A contrario, les secteurs qui ont profité le plus de la crise (technologie, luxe etc...) ont été délaissés par les intervenants de marché.

En tête, Veolia Environnement a grimpé de 4,15% à 22,60 euros et Engie de 2,58% à 13,51 euros.

Renault (+1,74% à 36,90 euros) a affiché fin décembre un niveau de commandes supérieur de 14% à celui de 2019 en Europe et un niveau de stock en baisse de 20%. Peugeot a gagné 3,13% à 22,41 euros.

La hausse des rendements souverains sur le marché obligataire a réjoui Crédit Agricole (+1,28% à10,66 euros), Société Générale (+0,57% à 17,64 euros) et BNP Paribas (+0,80% à 45,34 euros).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.