La Bourse de Paris termine en hausse de 0,40% à 6.208,58 points 

La Bourse de Paris termine en hausse de 0,40% à 6.208,58 points 
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mercredi 14 avril 2021 à 18h46

La Bourse de Paris a fini la séance de mercredi en hausse de 0,40%, dans un marché galvanisé par les premiers résultats d'entreprises, notamment les publications de banques américaines qui ont convaincu les investisseurs de la reprise en cours de l'économie.

La Bourse de Paris a fini la séance de mercredi en hausse de 0,40%, dans un marché galvanisé par les premiers résultats d'entreprises, notamment les publications de banques américaines qui ont convaincu les investisseurs de la reprise en cours de l'économie.

L'indice vedette CAC 40 est monté de 24,48 points à 6.208,58 points, nouveau plus haut en clôture depuis le 29 mai 2000. Il a atteint jusqu'à 6.217,74 points vers 14H00, un niveau en séance inédit depuis le 5 avril 2000. Mardi, il avait terminé en hausse de 0,36%.

Au premier trimestre, LVMH a retrouvé un niveau de vente supérieur à l'avant-crise. JPMorgan a réalisé un bénéfice net de 14,3 milliards de dollars. Golman Sachs a enregistré un chiffre d'affaires record. 

De quoi réjouir les marchés: "les investisseurs se sont focalisés sur les résultats d'entreprises; aux États-Unis l'économie est clairement en train de repartir", a constaté auprès de l'AFP Philippe Cohen, gérant à Kiplink Finance. 

"Les publications de résultats sont au-dessus des attentes pour l'instant donc il y a un espoir que les prochains soient bons elles aussi", poursuit-il. 

La majorité des marchés boursiers ont évolué dans le vert après ces annonces, et même les craintes du Fonds monétaire international (FMI) pour la croissance européenne n'ont pas entaché cet optimisme. 

Le FMI a estimé mercredi que la croissance en Europe était soumise à "plus de risques à la baisse à court terme que [de perspectives] à la hausse" en raison des mutations du Covid-19 et du retard pris dans la campagne de vaccination et a recommandé de poursuivre l'aide budgétaire pour limiter les conséquences sociales.

Sur le plan sanitaire, "la troisième vague n'est pas derrière nous" malgré des "signaux encourageants", a insisté le porte-parole du gouvernement français, confronté également au "variant brésilien" du Covid-19 et au retard dans la distribution du vaccin de Johnson & Johnson.

Des mauvaises nouvelles "enjambées" par les marchés qui se concentrent sur le long terme selon M. Cohen.

Le numéro un mondial du luxe LVMH a conservé la tête du CAC 40 (+2,86% à 632,90 euros), porté par des ventes de 14 milliards d'euros, qui ont excédé au premier trimestre celles de 2019.

Dans son sillage, Kering prenait 0,97% à 632,90 euros et Hermès progressait de 0,66% à 1.005,00 euros.

Alstom a perdu 1,06% à 44,01 euros. Le constructeur ferroviaire, qui bloquait l'exécution du contrat des nouveaux RER B, a cédé et exécutera celui-ci, qui avait été attribué à un consortium associant également les constructeurs ferroviaires CAF et Bombardier Transports, repris par Alstom en janvier.

Le géant sidérurgique ArcelorMittal a pris 2,49% à 24,95 euros, et le pétrolier Total a vu son cours augmenter de 1,11% à 38,30 euros. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.