La Bourse de Paris termine ne hausse (+0,69%) et sur des sommets

La Bourse de Paris termine ne hausse (+0,69%) et sur des sommets
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le jeudi 27 mai 2021 à 18h48

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,69% et a atteint de nouveaux plus hauts, portée par de bons indicateurs américains et un optimisme que rien se semble pouvoir ébranler. 

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,69% et a atteint de nouveaux plus hauts, portée par de bons indicateurs américains et un optimisme que rien se semble pouvoir ébranler. 

L'indice CAC 40 a grimpé de 44,11 points à 6.435,71 points, un plus haut de clôture depuis le 19 septembre 2000. En séance, il a atteint 6.467,72 points, un niveau également inédit depuis le 20 septembre 2000. 

La veille, la cote parisienne avait clôturé sans tendance (+0,02%) à l'image de ses consoeurs européennes.

"Parmi les principaux marchés actions, le CAC 40 signe la plus forte hausse depuis le début de l'année", ajoute Philippe Cohen, gérant chez Kiplink Finance. L'indice a en effet progressé de près de 16% depuis le 1er janvier, bien au-dessus des indices de référence de Londres, de Francfort, de Milan et New York, qui sont tous sous la barre des 13%. 

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont continué à reculer aux Etats-Unis et sont tombées à un nouveau plus bas depuis le début de la pandémie, selon les données publiées jeudi par le département du Travail. 

Le département du Commerce a de plus confirmé son estimation préliminaire de croissance: les Etats-Unis ont enregistré une croissance de 6,4% au premier trimestre en rythme annualisé. Un rebond rapide stimulé par les plans de relance massifs qui ont dopé les dépenses de consommation.

Seule surprise pour les marchés, les commandes de biens durables, plombées par les transports, ont baissé en avril aux Etats-Unis, pour la première fois depuis un an, alors que les analystes les attendaient en hausse de 0,8%. 

"La réaction des marchés à ces chiffres a été plutôt bonne, et le taux américain à 10 ans est resté stable, tout le monde anticipe donc que l'inflation sera passagère", observe Philippe Cohen. 

Le groupe pharmaceutique français a annoncé le lancement d'essais à grande échelle pour son principal projet de vaccin anti-Covid-19, développé avec le britannique GSK. Il confirme tabler sur un lancement fin 2021 pour ce produit après déjà des mois de retard. Le titre a cédé 2,02% à 86,87 euros.

Les groupes français Orange (-0,23% à 10,40 euros) et Capgemini (-2,03% à 152,25 euros, en queue du CAC 40) ont conclu un accord inédit avec Microsoft pour pouvoir proposer la technologie "cloud" du géant américain à partir d'infrastructures placées sous leur contrôle exclusif, hors d'atteinte des lois extra-territoriales américaines.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.