La Bourse de Paris toujours dynamique (+0,82%)

La Bourse de Paris toujours dynamique (+0,82%)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mercredi 05 août 2020 à 13h14

La Bourse de Paris montait de 0,82% à mi-séance mercredi, espérant un accord rapide sur le plan de relance au Congrès américain, et satisfaite des indicateurs de l'activité économique de la matinée. 

A 12H55 (10H55 GMT), l'indice CAC 40 gagnait 40,12 points à 4.929,64 points. Mardi, il avait fini en hausse de 0,28%.

Wall Street s'apprêtait à ouvrir dans le vert: le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 0,70%, celui sur l'indice élargi S&P 500 de 0,32% et le Nasdaq, à coloration technologique, de 0,54%. 

"Les investisseurs ont salué les progrès réalisés dans les discussions entre les républicains et les démocrates américains sur un nouveau plan de relance", d'un montant de 1.000 milliards de dollars, estime Pierre Veyret, analyste technique d'Activ Trade.  

Les débats coincent toujours autour du montant de l'allocation exceptionnelle versée par l'État fédéral aux personnes au chômage mais les discussions continuent entre les présidents des deux assemblées du Congrès, appartenant au parti démocrate, et l'administration présidentielle républicaine. 

Toutefois, "la prévisibilité des marchés devient de plus en plus difficile" estime M. Veyret, pointant les "multiples moteurs tirant les cours des actions dans des directions différentes."

Les indicateurs d'activité dans les services ont montré une progression en Europe. En France, l'indice a atteint 57,3, soit la plus forte croissance depuis avril 2018, bien qu'un peu en-dessous de l'estimation préliminaire.

Une valeur supérieure à 50 marque une expansion, une valeur inférieure à cette limite une contraction.

La suite de la séance sera marquée par l'indice ISM non-manufacturier ainsi que le rapport sur l'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis. 

Dans le même temps, "la hausse des chiffres de contamination du Covid-19 continue de susciter l'incertitude", estime Milan Cutkovic, analyste chez AxiTrader. 

La pandémie de nouveau coronavirus a tué plus de 700.000 personnes dans le monde depuis sa découverte en Chine en décembre, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles.

"Les investisseurs craignent qu'après un été relativement stable, de nouvelles restrictions plus sévères puissent suivre", poursuit M. Cutkovic. 

En revanche, "les nouvelles positives sur le front des vaccins continuent de suggérer une croissance beaucoup plus forte d'ici la fin 2021" estime de son côté Sébastien Galy, stratégiste chez Nordea Asset Management.

- L'aéronautique sur le devant -

Sur le plan des valeurs, le géant français de l'hôtellerie Accor avait presque effacé toutes ses pertes de l'ouverture (-0,04% à 22,29 euros) après la publication de ses résultats et d'un plan d'économies qui va se traduire par la suppression de 1.000 emplois dans le monde. 

Le CAC était emmené par les valeurs de l'industrie aéronautique, comme Safran, (+2,88% à 94,94 euros), Airbus (+2,79% à 67,51 euros) ou Thalès (+1,96% à 65,56 euros).  

Total progressait de 1,57% à 33,72 euros, porté par les plus haut depuis cinq mois des cours du pétrole, et avant la publication hebdomadaire des stocks de pétrole aux Etats-Unis.

Transgene bénéficiait (+7,24% à 1,60 euros) de la cession d'une partie de sa participation minoritaire dans la société pharmaceutique chinoise Tasly BioPharmaceuticals à un fonds d'investissement chinois pour 22,2 millions de dollars (19 millions d'euros).

Le groupe spécialiste des technologies de l'image Technicolor progressait de 2,71% à 2,75 euros après le lancement d'une augmentation de capital de 330 millions d'euros, menée dans le cadre de son plan de sauvegarde approuvé début juillet. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.