La Chine pourrait boycotter Apple, si les Etats-Unis interdisent WeChat

La Chine pourrait boycotter Apple, si les Etats-Unis interdisent WeChat
Wechat

Boursier.com, publié le vendredi 28 août 2020 à 17h40

Si l'application WeChat est interdite aux Etats-Unis, "alors il n'y aura aucune raison pour que les Chinois gardent leurs iPhone et produits Apple", a affirmé un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères...

Donnant-donnant... Début août, Donald Trump a signé un décret qui menace d'interdiction sous 45 jours la plateforme chinoise de partage de vidéos TikTok, accusée d'espionnage pour le compte de Pékin. Un décret du même ordre vise l'application de messagerie WeChat, propriété de Tencent.

Dans un contexte de vives rivalités entre Pékin et Washington, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a averti que les produits Apple pourraient alors être boycottés en Chine si l'application WeChat est interdite aux Etats-Unis.

"Si WeChat est interdit , alors il n'y aura aucune raison pour que les Chinois gardent leurs iPhone et produits Apple", a ainsi prévenu jeudi sur Twitter Zhao Lijian, assurant la veille lors d'une conférence de presse que "beaucoup de Chinois affirment qu'ils pourraient cesser d'utiliser un iPhone si WeChat est interdit". Selon le cabinet Counterpoint Research, Apple détenait 8% du marché chinois des smartphones au deuxième trimestre.

1,2 milliard d'utilisateurs

Disponible dans plus de 20 langues, l'application WeChat compte près de 1,2 milliard d'utilisateurs actifs à travers le monde, mais ses adeptes sont majoritairement chinois. Lancée en 2011 et offrant à l'origine des fonctionnalités similaires à l'américaine WhatsApp, WeChat intègre également une très large gamme de services, tels que le paiement par téléphone, un fil d'actualités, les réservations d'hôtels ou de voyages, la finance en ligne...

Pour rappel, les deux décrets signés par le président américain menace d'interdire aux entreprises américaines toute transaction avec les groupes chinois ByteDance, propriétaire de l'application de vidéos TikTok, mais aussi Tencent, qui possède l'application de messagerie WeChat. Ainsi, ces textes pourraient obliger la firme de Cupertino à retirer l'application de sa plateforme AppStore.

Walmart s'allie à Microsoft pour le rachat de TikTok

De son côté, TikTok s'était dit "choqué" par la décision de Washington. L'entreprise chinoise explique que depuis près d'un an, elle cherche à s'engager avec le gouvernement américain pour tenter de trouver une solution et ajoute qu'elle a même exprimé sa volonté de vendre ses activités américaines à une entreprise américaine.

Jeudi, le groupe américain Walmart a annoncé s'être allié avec le géant des logiciels Microsoft pour tenter de racheter TikTok. "Nous sommes confiants dans la capacité d'un partenariat entre Walmart et Microsoft à répondre aux attentes des utilisateurs américains de TikTok tout en satisfaisant les autorités de régulation du gouvernement américain", a déclaré le numéro un mondial de la grande distribution dans un communiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.