La contraction du PIB pourrait être inférieure à 11% en 2020

La contraction du PIB pourrait être inférieure à 11% en 2020©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 27 août 2020 à 14h41

Nouvelles estimations du ministre des Finances Bruno Le Maire.

Le ministre français de l'Economie, des Finances et de la Relance s'est dit convaincu jeudi que la contraction du produit intérieur brut (PIB) due à la crise du coronavirus pourrait être inférieure à la prévision du gouvernement, qui table sur une baisse de 11% pour 2020.

"Nous avons effectivement eu une amélioration. Je crois que cette amélioration doit nous permettre, d'ici la fin 2020, d'avoir une récession inférieure à 11%", a déclaré Bruno Le Maire lors de l'université d'été du Medef.

"Nous allons faire mieux

"Je pense que nous pouvons et que nous allons faire mieux que 11% de récession. Je donnerai le chiffre d'ici quelque semaines. Je reste à la fois très prudent et, surtout, très volontariste", a-t-il poursuivi, évoquant le plan de relance qui doit être dévoilé jeudi prochain, avec une enveloppe de 100 milliards d'euros.

De son côté, la Banque de France a estimé début juillet que si la reprise économique se confirme et si l'épidémie de coronavirus reste maîtrisée, elle pourrait réviser à la hausse sa prévision d'une baisse de 10% du PIB cette année. Cette dernière est déjà plus optimiste que celle du gouvernement.

Deux ans pour remonter la pente ?

Par ailleurs, l'économie française va mettre deux ans pour se relever de la récession - sans précédent depuis 1945 - provoquée par la pandémie de coronavirus, toujours selon la Banque de France dans une étude détaillée publiée au mois de juin. La deuxième économie de la zone euro devrait se contracter de 10,3% cette année avant de rebondir en 2021 avec un PIB en croissance de 6,9% puis de 3,9% en 2022, précise la banque centrale.

Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité ou exerçant une activité réduite a baissé au mois de juillet en France (hors Mayotte). Les données publiées mercredi par le ministère du Travail et Pôle emploi montrent un recul de 0,7% par rapport au pic de 6,157 millions de chômeurs atteint fin juin. C 'est une première depuis le début de la crise sanitaire qui a frappé la planète au mois de mars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.