La croissance 2016 sous les attentes du gouvernement

La croissance 2016 sous les attentes du gouvernement©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 31 janvier 2017 à 09h39

Le produit intérieur brut (PIB) de la France a progressé en moyenne de 1,1% en 2016, après +1,2% en 2015, selon les chiffres publiés mardi matin par l'Insee. C'est en dessous de l'objectif pourtant revu à la baisse en cours d'année dernière du gouvernement, qui tablait sur une progression de 1,4%.

La croissance de l'économie française a accéléré au quatrième trimestre, à 0,4%, un niveau conforme aux attentes mais insuffisant pour que 2016 s'achève sur une meilleure note que 2015, selon la première estimation publiée mardi par l'Insee. L'institut a confirmé dans le même temps le niveau de croissance du troisième trimestre, +0,2%.

Reprise durable ?

Malgré cet objectif manqué, le ministre de l'Economie et des Finances Michel Sapin souligne dans un communiqué que "2016 se termine sur une note positive avec une activité qui accélère nettement au 4ème trimestre." "C'est le signe d'une reprise qui s'installe durablement et, surtout, qui prend de l'ampleur", selon lui.

"Pour la deuxième année consécutive, l'activité économique aura été dynamique et aura permis de faire reculer le chômage, tout en réduisant le déficit public", dont le niveau sera connu en mars, ajoute le ministre.

La consommation des ménages a aidé

La croissance du quatrième trimestre a été portée par la demande intérieure (+0,6 point). La consommation des ménages, atone les deux trimestres précédents, est franchement repartie (+0,6%).

L'investissement des entreprises a lui aussi rebondi en fin d'année (+1,3%) et affiche une croissance de 4,3% sur l'ensemble de 2016. Celui des ménages a dans le même temps accéléré (+0,9%), une hausse qui reflète rebond du marché immobilier.

La contribution de la variation des stocks des entreprises à la croissance du trimestre a été négative de 0,2 point et celle du commerce extérieur positive de 0,1 point du fait d'une hausse des importations moins soutenue (+0,8%) que celle des exportations (+1,1%). Mais sur l'ensemble de l'année 2016, le commerce extérieur, dont le déficit est reparti nettement en hausse l'an passé, aura coûté 0,9 point de croissance à l'économie française.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - La croissance 2016 sous les attentes du gouvernement
  • avatar
    Decafe81 -

    encore un qui veut faire croire a la mouche qui pète, dommage que nous puissions pas les viré plus tôt, il fraudais une lois pour que nous puisons le faire et surtout réduire leur train de vie qui prenne sur notre dos

  • avatar
    CHACRAIDE -

    attendez le moi de mai,on vous promet de la croissance en éjection..sa va etre le printemps du gouvernement

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]