La croissance chinoise ne faiblit pas

La croissance chinoise ne faiblit pas©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 17 avril 2018 à 08h11

L'économie chinoise continue à très bien se porter. Merci pour elle. Malgré le différend commercial avec les Etats-Unis, le PIB de la deuxième puissance mondiale a progressé de 6,8% au cours des trois premiers mois de l'année, soit le même rythme qu'au quatrième trimestre 2017, et légèrement supérieur aux attentes du marché, qui anticipait une croissance de 6,5%. La croissance reste également au-dessus des prévisions de l'exécutif chinois, qui prévoit une hausse du PIB de l'ordre de 6,5% sur l'ensemble de l'année 2018.

Une bonne nouvelle pour Xi Jinping

Une croissance régulière offre un soutien au président Xi Jinping qui a notamment pour objectif d'assurer une certaine stabilité financière, de réduire la pauvreté et la pollution. Pour l'Office chinois des statistiques (NSB), la tendance d'un développement stable et modéré va se poursuivre.

"La photo est assez robuste", déclare Cui Li, responsable de la recherche macro chez CCB International Holdings à Hong Kong, lors d'une interview accordée à Bloomberg Television. "La consommation est très forte, ce qui correspond à l'histoire du rééquilibrage". "La consommation est vraiment forte, il y a une forte croissance des salaires dans les zones urbaines", ajoute l'économiste Iris Pang, spécialiste de la Chine chez ING à Hong Kong. "Nous avons sous-estimé la puissance de la consommation en Chine", ajoute-t-elle.

"Cela nous montre que la Chine peut facilement atteindre son objectif de croissance en 2018, même avec une expansion légèrement plus lente au second semestre", note pour sa part Raymond Yeung, économiste chez Australia & New Zealand Banking Group à Hong Kong. "Cela fournit une bonne fenêtre pour résoudre certains problèmes structurels, en particulier le désendettement".

Mais aussi pour l'économie mondiale

Plus globalement, une croissance chinoise robuste est une bonne nouvelle pour l'économie mondiale dans la mesure où Pekin reste un des principaux moteurs de la planète compte tenu du poids de ses exportations à travers le monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.