La demande mondiale de charbon devrait augmenter faiblement d'ici 2022

La demande mondiale de charbon devrait augmenter faiblement d'ici 2022
charbon mine énergie

Boursier.com, publié le lundi 18 décembre 2017 à 12h14

La demande mondiale de charbon n'augmentera que marginalement durant les cinq prochaines années en raison d'une baisse de la consommation de la Chine, selon les prévisions de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

La consommation de charbon a diminué de 1,9% à 5,357 milliards de tonnes en 2016, la baisse des prix du gaz, l'essor des énergies renouvelables et les programmes d'amélioration de l'exploitation ayant grevé la demande, explique l'AIE dans son rapport annuel sur ce marché.

Baisse en Europe, au Canada, aux Etats-Unis

La demande de charbon augmenterait en moyenne de 0,5% l'an pour atteindre 5,534 milliards de tonnes en 2022, "à peine plus haut que les niveaux actuels, ce qui signifie que l'emploi du charbon ne fait que stagner depuis une dizaine d'années", note l'agence.

L'usage du charbon diminuera en Europe, au Canada, aux Etats-Unis et en Chine, le premier consommateur mondial, mais il augmentera en Asie du sud-est, en Inde, au Pakistan et au Bangladesh. Sur la période s'étalant jusqu'en 2022, c'est en Inde que la consommation de charbon devrait augmenter le plus, de 3,3%, à 605 millions de tonnes.

Après un pic de consommation en 2013, la demande chinoise diminuerait de 0,1% l'an, à 2,787 milliards de tonnes en 2022, conséquence de la politique d'amélioration de la qualité de l'air.

26% des ressources

Aux Etats-Unis, la consommation de charbon augmentera un peu en 2018 avant de fléchir à 469 millions de tonnes en 2022, tandis que celle de l'Union européenne (UE) diminuerait à 293 millions de tonnes.

La part du charbon dans les sources d'énergie utilisées dans le monde passerait de 27% en 2016 à 26% en 2022.

Après des années de baisse, les prix du charbon ont poursuivi leur remontée cette année en raison d'une forte réduction de la production chinoise et d'une demande soutenue dans la région Asie-Pacifique et en Europe. "Les prix continueront de dépendre en grande partie de la Chine; en conséquence, la réforme structurelle des houillères chinoises est la clé de l'évolution des prix du charbon

Vos réactions doivent respecter nos CGU.