La Fondation Abbé Pierre avertit le gouvernement

La Fondation Abbé Pierre avertit le gouvernement
bâtiment logement rénovation construction

Boursier.com, publié le mardi 30 janvier 2018 à 10h26

4 millions de personnes souffrent de mal-logement en France, selon la Fondation Abbé Pierre qui présente son 23ème rapport annuel ce mardi. L'association y dénonce clairement une "érosion" des piliers du modèle français de protection...

Pas moins de 12 millions de personnes sont jugées fragilisées (logement surpeuplé, loyers impayés et menace d'expulsion, copropriétés en difficulté), toujours selon ce rapport qui invite les pouvoirs publics à donner une ambition forte à la politique en faveur du logement des personnes défavorisées.

Non compatible

Si la fondation salue le plan quinquennal pour le "logement d'abord et la lutte contre le sans-abrisme" présenté en septembre dernier par le gouvernement d'Edouard Philippe, elle le juge non "compatible avec les coupes massives dans le budget du logement".

"Les premiers actes posés par le nouveau gouvernement s'en prennent frontalement tout d'abord au premier pilier du modèle de protection sociale liée au logement en France en fragilisant les APL et les HLM", estime la fondation, qui évalue à 3,2 milliards d'euros par an à partir de 2020 le total des économies sur les APL, qui concernent plus de 6 millions de ménages.

Baisse de 1,5 milliard sur 3 ans des aides publiques au logement

Le gouvernement a acté dans son premier budget une baisse de 1,5 milliard sur trois ans des aides publiques au logement versées aux locataires des HLM, dont 800 millions dès 2018, répercutée par des baisses de loyers des bailleurs sociaux.

Une baisse générale de 5 euros des APL a en outre été mise en oeuvre au 1er octobre, ainsi qu'une suppression partielle du dispositif d'APL accession au 1er janvier 2018.

"L'ampleur de la ponction sur les recettes des organismes HLM est telle que l'on peut se demander si son effet ne sera pas de mettre en péril certains organismes HLM, mais aussi de fragiliser durablement le modèle lui-même", souligne le rapport.

Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, doit se rendre ce mardi à la présentation officielle de ce rapport...

"Désolant pour la région PACA"

"Entre 2014 et 2016, 187.000 logements sociaux ont été produits dans les 1.152 communes assujetties à la loi SRU, soit plus de la moitié de la production totale de HLM en France", s'était dernièrement félicité la Fondation Abbé Pierre, dans son quatrième bilan triennal 2014-2016.

Sur les 42 communes de plus de 100.000 habitants, 28 ont déjà dépassé le taux de HLM à atteindre, avant même la date-butoir de 2025... "Mais ce constat encourageant ne doit pas masquer la mauvaise volonté manifeste de dizaines voire de centaines de communes", relève la fondation. L'enquête montre que 528 municipalités, soit 45% d'entre elles, ne sont pas parvenues à remplir leur quota triennal. Parmi elles, 281 n'en ont pas même atteint la moitié, dans l'ensemble de petites communes."

"Ce bilan est particulièrement désolant pour la région Provence Alpes-Côte-d'Azur où le taux de communes en état d'être carencées est de 77%", écrit la Fondation Abbé Pierre dans un communiqué. La Corse aussi est mal placée (75%), de même que le Centre Val-de-Loire (56%).

Cannes épinglée !

Mais les auteurs de ce panorama veulent surtout mettre en avant le mauvais bilan de certaines grandes villes, au premier rang desquelles se trouve Cannes, avec seulement 17% de logements sociaux en 2016, et un taux de son objectif triennal plafonnant à 9%.

Les autres plus mauvais chiffres son affichés par Neuilly-sur-Seine (15%) et Saint-Raphaël (16%). Le Cannet (17%), Boulogne-Billancourt (24%), Marignane (26%), Saint-Maur-des-Fossés (34%), Nice (36%) et Vincennes (26%) complètent la liste des pires performances...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.