La France reste le troisième exportateur mondial d'armes

La France reste le troisième exportateur mondial d'armes©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 09 mars 2020 à 15h05

Les ventes françaises ont atteint leur plus haut niveau sur une période de cinq ans depuis 1990 et représentaient 7,9% des exportations mondiales d'armes sur la période allant de 2015 à 2019.

Les transferts internationaux d'armes majeures (avions, navires, sous-marins, missiles...) au cours de la période 2015-19 ont augmenté de 5,5% par rapport à 2010-14, selon le dernier pointage du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI).

Les plus grands exportateurs d'armes militaires sur les cinq dernières années sont les États-Unis, la Russie, la France, l'Allemagne et la Chine.

Les Etats-Unis dominent toujours largement

Entre les périodes d'observation 2010-14 et 2015-19, les exportations d'armes majeures des États-Unis ont flambé de 23%, portant leur part mondiale à 36%. "Au cours des cinq dernières années, la moitié des exportations d'armes américaines est destinée au Moyen-Orient, et la moitié de celles-ci à l'Arabie saoudite", explique Pieter D. Wezeman, chercheur principal au SIPRI, dans un communiqué. "Parallèlement, la demande en avions militaires avancés américains a augmenté, en particulier en Europe, en Australie, au Japon et à Taïwan", poursuit-il.

De leur côté, les exportations françaises d'armes ont atteint leur plus haut niveau sur une période de cinq ans depuis 1990 et représentaient 7,9% des exportations mondiales d'armes sur la période allant de 2015 à 2019. Cela représente un bond de 72% par rapport à 2010-14. "L'industrie française de l'armement a profité de la demande d'armes en Égypte, au Qatar et en Inde", souligne Diego Lopes Da Silva, chercheur au SIPRI, cité dans le communiqué.

Le Moyen-Orient achète toujours la plus grosse partie des armes majeures : ses importations ont augmenté de 61% entre les deux périodes de cinq ans et représentent 35% du total mondial au cours des cinq dernières années. L'Arabie saoudite demeure le pays le plus demandeur : +130% d'importations par rapport à la période précédente, soit 12 % des importations mondiales d'armes en 2015-19.

Contestation

"Malgré les fortes contestations aux États-Unis et au Royaume-Uni concernant l'intervention militaire de l'Arabie saoudite au Yémen, les États-Unis ainsi que le Royaume-Uni ont continué d'exporter des armes vers l'Arabie saoudite en 2015-19", soulignent les auteurs de ce rapport.

Au total, 73% des importations d'armes de l'Arabie saoudite proviennent des États-Unis et 13% du Royaume-Uni. L'Inde est le second plus grand importateur d'armes au monde sur les cinq dernières années, son voisin le Pakistan se classant au 11e rang. " Comme les années précédentes, en 2019 l'Inde et le Pakistan - des États dotés d'armes nucléaires - se sont attaqués en utilisant des armes majeures qu'ils avaient importées ", dit Siemon T. Wezeman, chercheur principal au SIPRI. "Bon nombre de plus grands exportateurs d'armes au monde ont approvisionné ces deux États pendant des décennies, exportant souvent des armes vers les deux parties", rappelle-t-il.

La Turquie freine ses achats

Certains pays ont tout de même ralenti la cadence de leurs importations ces cinq dernières années, à l'image de la Turquie (-48%), "bien que ses forces armées combattent les rebelles kurdes et sont engagés dans les conflits en Libye et en Syrie", note le SIPRI. Cette baisse s'explique notamment "par des retards dans les livraisons", "l'annulation d'un accord important avec les États-Unis pour des avions de combat", ainsi que "le développement des capacités de l'industrie de l'armement turque".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.