La Grèce mise sur ses îles "Covid-free" pour redémarrer le tourisme

Chargement en cours
Un couple se promène sur une plage de l'île d'Elafinissos, le 23 avril 2021 en Grèce
Un couple se promène sur une plage de l'île d'Elafinissos, le 23 avril 2021 en Grèce
1/6
© AFP, ARIS MESSINIS

AFP, publié le dimanche 25 avril 2021 à 15h23

Assis sur une chaise devant le dispensaire d'Elafonisos, le septuagénaire Panagiotis Aronis, habitant de cette petite île touristique située à l'extrémité de la péninsule de Péloponnèse dans le sud de la Grèce, attend stoïquement son tour pour recevoir la deuxième dose du vaccin.

Assis sur une chaise devant le dispensaire d'Elafonisos, le septuagénaire Panagiotis Aronis, habitant de cette petite île touristique située à l'extrémité de la péninsule de Péloponnèse dans le sud de la Grèce, attend stoïquement son tour pour recevoir la deuxième dose du vaccin.

La Grèce a mis les bouchées doubles pour achever en priorité la vaccination des dizaines de petites îles en mer Egée (est) et Ionienne (ouest) avant la vaccination de plus grandes, accueillant chaque année des millions de touristes, en vue de l'ouverture officielle de la saison touristique à la mi-mai. 

"Le ciel est clair, la procédure (de vaccination) se poursuit bien et avec un peu de chance nous allons tous survivre", se réjouit Panagiotis Aronis en levant ses yeux au ciel bleu d'Elafonisos, connue pour ses plages de sable blanc en mer Egée, bordées de dunes.

Une fourgonnette médicale transportant des centaines de flacons du vaccin dans des boîtes spéciales est garée devant le dispensaire. 

Escorté du médecin Anargyros Mariolis responsable de la vaccination sur l'île, ce véhicule est arrivé sur l'île vendredi matin à bord du bac "Elafonisos" reliant l'île au port proche de Pounta en Grèce continentale.

Baptisé par les autorités "Opération Liberté", le programme de vaccination à travers la Grèce "se poursuit d'une façon exemplaire sur les îles", se félicite Anargyros Mariolis.

"Notre but est de créer un mur d'immunité pour retourner le plus tôt possible à la normalité", affirme-t-il à l'AFP.

A la fin de la journée, après avoir terminé la vaccination au dispensaire, il s'est rendu chez les personnes âgées, incapables de se déplacer, pour poursuivre sa tâche. 

- Le vaccin "bouclier" -

La maire d'Elafonisos, Efi Liarou assure que "70% de la population de l'île sera vaccinée d'ici la mi-mai, ce qui constitue une sorte de bouclier pour les habitants". 

"C'est une étape très importante qui garantit l'ouverture de la saison touristique et envoie un message d'optimisme", souligne-t-elle en se félicitant de "l'identité Covid-free" de son île d'une superficie de 18km2.

Elafonisos accueille tous les ans 200.000 touristes mais l'année dernière le nombre de visiteurs était très réduit, l'industrie du tourisme étant frappée de plein fouet par la pandémie.

"Le rythme de la vaccination sur les îles est rapide" car le transport de vaccins est compliqué et l'opération doit se faire en très peu de temps, a expliqué jeudi Marios Themistokleous, secrétaire général à l'assurance maladie, depuis l'île cycladique d'Iraklia en Egée où il s'était rendu avec le ministre de la Santé Vassilis Kikilias pour inspecter la procédure.  

"Nous allons bientôt achever la vaccination sur les îles de moins de mille habitants avant d'accélérer l'opération sur les plus grandes îles", a-t-il assuré.

La troisième vague de la pandémie du coronavirus a été particulièrement virulente en Grèce, où le confinement accompagné d'un couvre-feu est en vigueur depuis novembre dernier. 

Comptant 10,7 millions d'habitants, le pays déplore au total près de 10.000 morts depuis le début de la pandémie en mars 2020, dont la grande majorité ces derniers mois.

- "On va y arriver" -

Pour préparer la saison touristique, dont dépend son économie, comme dans la majorité de pays du sud de l'Europe, la Grèce a commencé début avril à ouvrir progressivement les commerces non essentiels et les écoles avant l'ouverture prévue le 3 mai des terrasses de cafés et restaurants. 

L'aviation civile grecque a levé lundi dernier la quarantaine obligatoire de sept jours --en vigueur jusque-là-- pour les voyageurs résidents permanents des pays membres de l'Union européenne, de l'espace Schengen, du Royaume-Uni, des Etats-Unis, d'Israël, de Serbie et des Emirats arabes unis.

Les visiteurs doivent disposer d'un certificat de vaccination ou d'un un test négatif de dépistage du coronavirus de moins de 72 heures.

"L'identité +Covid-free" est un privilège pour notre île, rassure les touristes après toute cette période de confinement", dit Chryssoula Kataga, 43 ans, propriétaire d'un restaurant sur le port d'Elafonissos.

Babis Aronis, qui est en train d'achever la rénovation de son hôtel sur les hauteurs du port, confie que "les appels téléphoniques pour des réservations ont déjà commencé". 

"A partir du 14 mai, tout ira mieux, on va y arriver cet été", assure-t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.