La grève à la SNCF peu suivie jeudi ?

La grève à la SNCF peu suivie jeudi ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 14 septembre 2020 à 10h34

"Pour l'instant, nous avons 100% du trafic et 70% des passagers donc nous avons un peu de marge", estime le ministre délégué aux Transports.

La CGT-Cheminots a déposé fin août un préavis de grève pour la journée nationale d'action du 17 septembre. Un mouvement qui pourrait être de "faible ampleur", à en croire le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

"Pour l'instant, nous avons 100% du trafic et 70% des passagers donc nous avons un peu de marge au regard d'un mouvement qui devrait être de faible ampleur", a-t-il estimé lundi matin au micro d'Europe 1. "On aura les chiffres précis 48 heures à l'avance puisque les grévistes doivent se déclarer à l'avance".

Mouvement "illisible"

"Je pense que ce mouvement est assez illisible (...) car nous venons à nouveau d'investir massivement sur le ferroviaire 5 milliards de soutien dans le plan de relance sur les 11 milliards des transports et nous sortons d'une séquence depuis 2017 où nous avons repris 35 milliards de dette à la SNCF", a-t-il poursuivi.

"J'ai déjà dit aux syndicalistes concernés que je ne comprenais pas cette grève, nous avons une divergence de point de vue (...). Nous restons très en désaccord sur l'analyse du contexte et l'effort inédit que fait ce gouvernement depuis 2017 pour restaurer, ou en tout cas pour endiguer ce qui avait été lé décroissance du mode ferroviaire par manque d'investissement".

De lourde pertes

Depuis 2018, la SNCF a dû faire face à des pertes imprévues : un milliard d'euros pour la grève entre décembre et février, des aléas d'exploitation, notamment pour trouver des substituts au glyphosate puisque la SNCF était un gros utilisateur, et le Covid-19 pour plus de 4 milliards d'euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.