La grève se poursuit dans l'industrie allemande

La grève se poursuit dans l'industrie allemande©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 02 février 2018 à 12h15

Les salariés de l'industrie ont entamé vendredi une troisième grève de 24 heures en Allemagne, dans de grandes entreprises comme Mercedes-Benz , Audi, Porsche et BMW ou chez le constructeur aéronautique Airbus, à l'appui de revendications portant sur les salaires et le temps de travail. Ces débrayages, qui visent particulièrement le secteur automobile, doivent prendre fin vendredi soir. Ce sont les dernières grèves d'avertissement lancées par le puissant syndicat IG Metall avant un vote sur une prolongation du mouvement social.

IG Metall réclame une hausse des salaires de 8% sur 27 mois pour 3,9 millions d'ouvriers, invoquant la robuste croissance économique en Allemagne et le taux de chômage bas. Le syndicat demande aussi que les ouvriers puissent réduire leur temps de travail hebdomadaire de 35 à 28 heures s'ils ont à s'occuper d'enfants, de personnes âgées ou de parents malades, et reprendre à plein temps au bout de deux ans. "Nous espérons que cela incitera les employeurs à parvenir à un accord", a déclaré Jürgen Wechsler, dirigeant d'IG Metall en Bavière.

Le temps de travail au coeur du débat

Il s'agit de la première offensive de taille d'IG Metall sur le temps de travail depuis les sept semaines de grèves de 1984, qui avaient contribué à une réduction de la durée hebdomadaire de travail de 40 à 35 heures. Le patronat a proposé une hausse de 6,8% des salaires mais rejette les revendications sur la baisse du temps de travail tant que les salariés n'accepteront pas aussi de pouvoir travailler plus lorsque ce sera nécessaire.

Près de 200.000 salariés de plus de 100 entreprises, dont le constructeur de machines et véhicules industriels MAN et le constructeur automobile Ford, ont observé des grèves tournantes de 24 heures mercredi et jeudi, selon IG Metall. Vendredi en fin de journée, le nombre d'entreprises touchées devrait passer à 260.

Dans un autre conflit social, IG Metall a menacé de paralyser la production automobile du constructeur Volkswagen si la direction continue de s'opposer à des hausses de salaires substantielles. Plus de 20.000 ouvriers de l'usine de Wolfsburg ont débrayé pendant deux heures, jeudi, ce qui était la première grève d'avertissement chez VW depuis 2004. Le syndicat et le patronat se sont dits prêts à reprendre les discussions lundi, mais chaque partie a appelé l'autre à faire des concessions.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - La grève se poursuit dans l'industrie allemande
  • avatar
    draneba -

    Les gouvernement successif prennent l'Allemagne en modèle, Macron serai bien inspirer,lui qui remet en cause les 35h et le pouvoir d'achat des français

    avatar
    goodfighter -

    Il est normal que si il y a une réduction de temps de travail ,il y ait une réduction des salaires .
    En Allemagne la réduction du temps de travail à 28 heures sera payée 28 heures .Les hommes politiques Allemands sont moins lâches et c.. que les politiques français .

  • avatar
    patdu69 -

    28 heures de taf par semaine et ils demandent des augmentations de salaire ??? C'est quoi ce scandale syndical ???

    avatar
    HOBBY -

    Dans les luttes sociales historiques, cela n'a jamais été dans l'autre sens pour obtenir des avancées sociales, dont vous bénéficiez, tout comme moi. Merci à nos anciens.

  • avatar
    Jean-Louis -

    C'est quoi l'Europe, c'est ce que voulait MONET et DE GAULLE, la Fraternité avec l'Allemagne, La Belgique, la Hollande, l'Italie, l'Espagne, le Portugal, le Luxembourg, des nations de culture judéo- chrétienne. Actuellement le capitalisme du chacun pour soit c'est fini, il va falloir que les nantis qui pendant des décennies se sont enrichis PARTAGENT.. Sinon cela va mal se terminer, on ne ponctionne pas toujours les mêmes et on ne favorise plus les possédants... Un ex commandant de police REALISTE;;..

    avatar
    goodfighter -

    Vous étes un nanti : retraitée payée par un endettement auprés des banques étrangéres qui contribuent aux 2200 milliards de dettes .