La lutte contre le tabac, priorité du plan santé du gouvernement

La lutte contre le tabac, priorité du plan santé du gouvernement©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 mars 2018 à 11h39

Permettre aux Français de vivre en bonne santé "quel que soit leur âge"... C'est l'objectif du gouvernement avec sa stratégie nationale de santé pour la période 2018-2022 dévoilée lundi. L'opération représente un investissement de 400 millions d'euros pour 5 ans.

La lutte contre le tabac, qui tue chaque année plus de 73.000 personnes, fait partie des priorités de ce plan. "Désormais, votre médecin pourra vous prescrire un substitut nicotinique et vous pourrez en obtenir le remboursement comme n'importe quel médicament", a déclaré Edouard Philippe à Saint-Maurice, dans le Val-de-Marne. "Aux 6 millions de fumeurs qui veulent arrêter : c'est le moment de passer à l'acte", a lancé Edouard Philippe.

Autre mesure : le gouvernement va proposer à l'Assemblée une nouvelle réponse pénale à la consommation de cannabis en le sanctionnant d'une amende forfaitaire systématique. "Nous avons décidé que l'intégralité du produit de ces amendes sera reversé au financement de la prévention à destination des jeunes et des consommateurs de drogue", a expliqué Edouard Philippe.

Perte d'autonomie

Concernant la perte d'autonomie des personnes âgées, le gouvernement prévoit un plan annuel de 15 millions d'euros pour financer des programmes de prévention en Ehpad, selon un document consulté par Reuters.

Les ministres envisagent également de former 80% de la population aux gestes de premiers secours. Une concertation "avec tous les acteurs" sera menée d'ici fin 2018 pour établir les modalités d'application de cette mesure, notamment auprès des jeunes.

Le service sanitaire, "nouveau bras armé" du gouvernement sur la santé, qui sera mis en place dès la rentrée 2018, permettra à 48.000 futurs médecins, sages-femmes ou infirmiers de participer à ces missions de prévention. "Dès 2018, 50.000 étudiants en santé accompliront leur service sanitaire dans les Ehpad, en entreprise, en milieu scolaire" ainsi que dans les quartiers prioritaires, a dit Edouard Philippe.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.