La Poste : 80% des facteurs assurent toujours la distribution du courrier

La Poste : 80% des facteurs assurent toujours la distribution du courrier
courrier

Boursier.com, publié le mercredi 18 mars 2020 à 11h02

Les syndicats considèrent toutefois que la sécurité des agents n'est pas assurée. Plusieurs droits de retrait ont été appliqués dans des bureaux de poste.

La Poste continue à distribuer les courriers mais la tension monte... Alors que les commerces et services "non essentiels" ferment suite aux annonces faites par le gouvernement pour tenter d'endiguer la propagation de la pandémie de coronavirus, le groupe public a indiqué maintenir "la continuité de ses activités essentielles à la population", invoquant son statut "d'opérateur d'importance vitale pour le pays".

Ainsi, 20% des bureaux de poste étaient ouverts (soit environ 1.600 bureaux sur 7.740) et 80% des facteurs ont assuré leurs tournées mardi matin, comme l'a indiqué La Poste dans un communiqué. "Les bureaux de poste ont ouvert un peu plus tard que prévu le matin, le temps de s'organiser, mais les horaires sont restés inchangés", a rapporté le groupe aux 'Echos'.

"Nous souhaitons maintenir nos services essentiels mais cela dépendra des effectifs présents et des éventuelles mesures complémentaires que pourrait prendre le gouvernement", a-t-il précisé.

Mesures insuffisantes selon les syndicats

Mais les facteurs jugent que les mesures prises par La Poste pour protéger leur santé et celle du public face au coronavirus sont insuffisantes. "Les consignes et les procédures ont été appliquées ou pas avec des fortunes diverses selon les branches que l'on travaille dans le réseau des bureaux de poste, à la collecte ou à la distribution des envois ou dans les usines de tri", affirme le syndicat Sud-PTT.

A Rennes, "il n'y a eu que trop rarement du matériel de protection (gants, et lingettes), mis à la disposition du personnel. Les facteurs continuent de sortir en distribution sans protection particulière. Aucun masque de protection n'est mis à la disposition des guichetiers", a expliqué la CGT FAPT 35 à 'Ouest-France'.

Les syndicats estiment qu'"il n'est pas acceptable que les agents de La Poste puissent être exposés et exposent de fait la population qu'ils fréquentent au quotidien", même si "le premier service public de proximité est essentiel à la collectivité, spécialement en temps de crise".

Droits de retrait

Un nouvel appel à l'exercice du droit de retrait des agents a été lancé. Sud-PTT affirme que "de nombreux postier(e)s y ont déjà répondu" depuis lundi matin. Des facteurs de Grenoble, des postiers à Marseille et dans les Haut-de-Seine ont en effet déjà fait valoir leur droit de retrait .

De son côté, La Poste, qui estime que le phénomène de droit de retrait n'est pas massif, assure que le maintien de la continuité de ses service s'opère "dans le respect absolu de la santé de ses collaborateurs et de ses clients". Le groupe dit réitérer "les consignes en vigueur" (se laver les mains, tousser ou éternuer dans son coude, respecter un mètre de distance...) et avoir réalisé des commandes supplémentaire de gel hydroalcoolique pour ses 2.300 sites de la branche services courrier colis et les bureaux de poste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.