La prime pour l'emploi des jeunes des "quartiers" va être revalorisée

La prime pour l'emploi des jeunes des "quartiers" va être revalorisée©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 22 octobre 2020 à 14h39

Elle était fixée jusqu'ici à 5.000 euros pour un recrutement en CDI. Elle sera relevée à 7.000 euros pendant un an, puis de nouveau fixée à 5.000 euros pour les deux années suivantes

Le gouvernement français revoit en hausse son coup de pouce aux jeunes des zones sensibles... Il a porté jeudi à 7.000 euros la prime à l'embauche des jeunes de moins de 26 ans habitant dans les quelque 1.500 quartiers prioritaires définis par la politique de la ville.

La prime était fixée jusqu'ici à 5.000 euros pour un recrutement en CDI. Elle sera relevée à 7.000 euros pendant un an, puis de nouveau fixée à 5.000 euros pour les deux années suivantes, montre un décret paru au Journal officiel. Elle s'élèvera à 5.500 euros la première année pour un CDD d'au moins six mois, puis 2.500 euros les deux années suivantes.

Dispositif prolongé d'un an

Le dispositif, qui devait expirer au 31 décembre, a également été prolongé d'un an.

"C'est la promesse que chacun doit pouvoir trouver sa place dans la République", a déclaré jeudi matin la ministre du Travail Elisabeth Borne sur France 2. "Je ne peux pas accepter qu'un jeune ne trouve pas de travail parce qu'il n'a pas la bonne adresse ou qu'il n'a pas les bons codes."

Ces "emplois francs" ont été mis en place à titre expérimental en 2018 avant d'être étendus en 2020 à l'ensemble des quartiers prioritaires.

Le Premier ministre Jean Castex avait annoncé fin octobre une enveloppe globale de 6,5 milliards d'euros sur 2020-2021 pour l'emploi des jeunes, à l'occasion de la présentation du plan baptisé "1jeune1solution".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.