La restriction de l'activité d'Amazon confirmée par la justice en France

La restriction de l'activité d'Amazon confirmée par la justice en France
Amazon logistique

Boursier.com, publié le vendredi 24 avril 2020 à 15h20

Le géant américain du commerce en ligne va bien devoir se limiter à la vente de produits d'alimentation, d'hygiène et de santé. Il dispose de 48 heures pour s'exécuter.

La cour d'appel de Versailles (Yvelines) a rejeté vendredi l'appel d'Amazon concernant la restriction de son activité en France aux produits d'alimentation, d'hygiène et de santé.

La cour d'appel a donc confirmé la décision du tribunal judiciaire de Nanterre (Hauts-de-Seine), qui avait sommé mardi dernier de restreindre son activité aux produits essentiels et de procéder à une évaluation des risques professionnels pesant sur les salariés du groupe.

48 heures pour faire appel

Le géant du commerce en ligne, qui avait fermé ses entrepôts dans l'attente des résultats de son appel, dispose de 48 heures pour appliquer cette décision, qui a été assortie d'une astreinte de 100.000 euros par infraction constatée pendant un délai d'un mois.

L'intéressé a jugé ces derniers jours "impossible" de respecter cette demande, sans prendre le risque de livrer "accidentellement" un produit non essentiel et ainsi encourir l'amende prévue.

"Nous sommes dans l'impossibilité de nous assurer qu'aucun collaborateur ne va toucher un produit considéré comme non-prioritaire", a expliqué le directeur général d'Amazon France, Frédéric Duval au micro d'Europe 1. Ainsi, "la seule conséquence sérieuse que nous pouvons mettre en oeuvre est la fermeture des centres", a-t-il poursuivi...

"Notre service va être ralenti pour nos clients"

Le syndicat SUD Commerce avait saisi le tribunal de Nanterre pour dénoncer le manque de protection des salariés d'Amazon en France, face à la propagation de la pandémie de coronavirus, alors que certains d'entre eux ont été contaminés.

Selon Frédéric Duval, la fermeture des sites français d'Amazon aura "des conséquences"... "Notre service va être ralenti pour nos clients, cette action syndicale aura des conséquences pour des milliers de collaborateurs qui sont employés par Amazon, et pour toutes les TPE et PME qui utilisent nos centres de distribution pour réaliser leur activité en France", a-t-il regretté...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.