La Russie reproche à Danone des manquements sanitaires

La Russie reproche à Danone des manquements sanitaires©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 22 juin 2018 à 21h04

Le groupe Danone a été mis en cause en Russie par les autorités sanitaires, qui reprochent au géant français de l'agro-alimentaire de ne pas respecter les règles sanitaires dans une de ses usines russes de produits laitiers. Le groupe français a rejeté ces accusations.

Les autorités sanitaires russes ont annoncé avoir détecté des "violations systématiques des normes sanitaires pouvant représenter une menace sur la santé des consommateurs" dans une usine de Danone dans la région de Moscou.

Menaces de restriction de vente sur les produits Danone

Une porte-parole de l'agence russe de Sécurité sanitaire (Rosselkhoznadzor), citée par les agences de presse russes, a ainsi affirmé que "les violations systématiques des processus technologiques révélés dans la fabrication des produits laitiers finis, le non-respect des procédures internes (...) sont une menace pour la santé des consommateurs de ces produits".

La porte-parole a ajouté qu l'agence de sécurité sanitaire russe "envisage la possibilité d'introduire des restrictions sur la fourniture de produits de l'entreprise aux pays de l'Union économique eurasiatique", qui réunit la Russie et plusieurs ex-républiques soviétiques.

Si les autorités russes persévéraient dans cette voie, cela serait un coup dur pour le groupe français. Présent en Russie depuis 1992, Danone y possède 16 usines, et y réalise un chiffre d'affaires d'environ 1,7 milliard d'euros, soit 7% de son chiffre d'affaires global (24,7 MdsE en 2017). La Russie constitue ainsi le 4ème marché de Danone, presque ex-aequo avec la Chine (7% des ventes), derrière les Etats-Unis (18% de ventes) et la France (9%).

Danone victime d'une campagne de boycott au Maroc

Cette affaire intervient alors que Danone fait l'objet d'une campagne boycott au Maroc depuis le mois d'avril. Le groupe est l'objet d'une campagne anonyme, lancée sur les réseaux sociaux, qui lui reproche de vendre ses produits trop cher sur le marché marocain.

La société "Centrale Danone", filiale marocaine de Danone, a émis un "profit warning" à la suite de ce boycott, anticipant "une baisse significative" du chiffre d'affaires au premier semestre, de l'ordre de 20%, et une chute du résultat net. Face à la baisse de la demande, la société prévoit aussi de licencier des travailleurs intérimaires et de réduire les quantités de lait achetées aux producteurs locaux.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU